cat-right

Pradet de Ganges, un reboussier

Ceci est un article d’Histoire LittĂ©raire.

Un  dicton que j’ai appris il y a des annĂ©es Ă  Valleraugue oĂą j’ai fait des enrigistrements disait: ReboussiĂ© coumo Prodet de GangjĂ© : « sa femme s’étant noyĂ©e, Pradet de Ganges remontait le cours de l’eau pour la chercher ».

Fenno negado

Fenno negado

En cherchant des attestations de rachalan « ouvrier agricole Ă  NĂ®mes », j’ai trouvĂ© dans  les PoĂ©sies en patois limousin: Ă©dition philologique complĂ©tement refondue pour … Par Emile M. Ruben. Paris, 1866. la fable de la Femme noyĂ©e, racontĂ©e en patois nĂ®mois par un poète inconnu, que vous retrouvez ci-dessous:

Fenno negadoIl s’agit d’un extrait de ; Bourbouyado

 

L’origine de cette fable remonte très loin, mais la version  et l’interprĂ©tation de Valleraugue est Ă  l’opposĂ© de la version originale: un reboussier.   Si vous voulez en savoir plus de celle de La Fontaine., il y a par exemple :

La FontaineLa femme noyée (Explication de texte) -

www.litteratureetfrancais.com/article-la-fontaine-la-femme-noyee-explic…

19 mars 2012 – EXPLICATION DE TEXTE : LA FONTAINE, LA FEMME NOYEE INTRODUCTION Jean de La Fontaine a commencĂ© Ă  publier ses Fables en …

ou une dissertation !

Annalyse linĂ©aire de la femme noyĂ©e – Etudier.com

www.etudier.com/dissertations/Annalyse…Femme-NoyĂ©e/325848.html

La femme noyĂ©e » de Jean De La Fontaine (1621-1695) 1. … Dans la fable « La femme noyĂ©e », on distingue 3 mouvements principaux : – Les vers 1 Ă  8 …

Poster un commentaire