Commentaires pour Etymologie-occitane https://www.etymologie-occitane.fr Dictionnaire étymologique de l'Occitan Fri, 03 Jul 2020 07:00:33 +0000 hourly 1 Commentaires sur Goy, goï par Jean-Paul https://www.etymologie-occitane.fr/2011/12/goy-goi/#comment-345 Fri, 03 Jul 2020 07:00:33 +0000 http://www.etymologie-occitane.fr/?p=6570#comment-345 Ce mot « goy » pour « boiteux », me fait penser à des mots voisins ayant d’autres sens et qui pourraient en être des variantes, origines ou dérivées.

Par exemple, les mot « gouyat » et son diminutif « gouyassou », encore utilisés couramment de nos jours en Dordogne et je suppose dans une zone plus vaste du Sud Ouest français y ont un sens pas du tout péjoratif et même souvent affectueux pour désigner un garçon, ou aussi une fille sous la forme « gouyate » (peut être une création récente répondant simplement au besoin d’usage quotidien);

« Gouyat » évoque bien sûr le « goudjat » provençal (garçon, valet) qui de même n’est pas péjoratif, contrairement au français « goujat », qui semble n’avoir de valeur que péjorative.

On pense aussi bien sûr forcément au « gadjo », féminin « gadji », de la langue romani, ayant le sens d’étranger à la communauté des locuteurs du romani, un sens très proche du terme « guy » en yiddish. L’inversion vocalisue entre « gadjo » et « goudjat » ne diminue pas la possibilité de leur parenté, étant fréquente dans le passage d’un mot d’une langue à l’autre.

Beaucoup de pistes à explorer…

]]>
Commentaires sur Nèci, nèssi par Geuljans https://www.etymologie-occitane.fr/2011/09/neci-nessi/#comment-331 Sat, 20 Jun 2020 16:06:19 +0000 http://www.etymologie-occitane.fr/?p=3924#comment-331 En réponse à jacky verdeil.

JP.Chabrol est intéressant, mais il est écrivain, pas linguiste. Les variantes de sens sont typiquespour ce genre de mots. Voir l’anglais nice

]]>
Commentaires sur Nèci, nèssi par jacky verdeil https://www.etymologie-occitane.fr/2011/09/neci-nessi/#comment-330 Sat, 20 Jun 2020 09:33:52 +0000 http://www.etymologie-occitane.fr/?p=3924#comment-330 Pour Jean Pierre Chabrol, lexique des Fous de Dieu, neci serait NC, nouveau catholique, ce qui, dans la région d’Ales et les cevennes était une trahison, une folie. Dans la région de Montpellier, le neci, ou nessi est complètement fêlé !

]]>
Commentaires sur Mourgues par FOSSAT Jean-Louis https://www.etymologie-occitane.fr/2011/08/mourgues/#comment-317 Thu, 11 Jun 2020 09:57:06 +0000 http://www.etymologie-occitane.fr/?p=3744#comment-317 je m’attendais à trouver avant MOURGUE les entrées MORERA formes mourèra, Morère NC/NP/NI gascons formes courantes en topographie de terrain humide

]]>
Commentaires sur Figa par Morvan Michel https://www.etymologie-occitane.fr/2011/11/figa/#comment-316 Wed, 10 Jun 2020 15:15:31 +0000 http://www.etymologie-occitane.fr/?p=6235#comment-316 Bonjour,

La forme basque est biku avec un seul k.

Meilleures salutations.

M. Morvan.

]]>
Commentaires sur Mène "manche dans une partie de jeu de boules" par Laurent Longre https://www.etymologie-occitane.fr/2012/11/mene-manche-dans-une-partie-de-jeu-de-boules/#comment-314 Sun, 07 Jun 2020 15:48:40 +0000 http://www.etymologie-occitane.fr/?p=8078#comment-314 Bonjour,

Ce mot est un déverbal de « mener » dans l’expression « mener le but », c’est à dire lancer le but et pointer la première boule, au début de la partie et de chaque manche ultérieure, quand les joueurs ont épuisé toutes leurs boules. Cette expression est encore utilisée à la pétanque : « mener le bouchon, le cochonnet ».

L’usage de ce verbe dans ce sens particulier est d’origine lyonnaise.

Voici quelques citations anciennes :

– « Puis, le but à la main, jeté par Bien-Approche, / Ce célèbre pointeur que jamais rien accroche, / Du courageux Bayard, imitant les vertus, / Sans peur et sans reproche quand il mène le but […] » (« Pochade sur une partie de boules dite grattée », L. Bourgeon, Lyon, 1874)
– « Pointeur excellent, il mène généralement le but, en d’autres termes joue le premier ; bien rare est-il si ses deux boules n’en font pas passer 4 à 5 de celles de ses adversaires. » (idem, 13 août 1893)

Le premier pointeur, à Lyon, était appelé « meneur de but » quand on mettait l’accent sur cette responsabilité importante pour le déroulement de la partie (choix d’un jeu plus ou moins long selon les qualités des joueurs en présence) :
– « Les meneurs de but s’appliquaient généralement à faire des jeux longs ou courts, suivant les instructions de leur tireur. S’ils manquaient leurs combinaisons dès le premier lancement, ils avaient six chances sur dix de la réussir au deuxième jet de but. » (« Chronique des boules », Le Progrès Illustré, Lyon, 31 mars 1901)

Le déverbal « mène », en revanche, n’est pas d’origine lyonnaise mais provençale et plus précisément varoise ; à Lyon, les manches étaient appelées « jet (de but) » ou « jetée (de but) » : « à la troisième jetée de but… », « partie gagnée en 5 jets », etc.

L’attestation la plus ancienne du substantif que j’aie retrouvée est toulonnaise et remonte à 1906. L’emprunt de ce verbe peut s’expliquer par la participation précoce de quadrettes toulonnaises, dont celle des célèbres Prébois et Parpelet, à certains grands concours de boule lyonnaise à partir de l’extrême fin des années 1890.

Les manches étaient appelées « menées » ou, beaucoup plus souvent, « mènes » :

– « Cette partie débute en favorisant la série 19, qui inscrit 3 points, mais cette dernière n’en marquera plus qu’un d’ici à la fin de la partie, car la série 12 a un tireur remarquable qui se joue du but et qui en cinq « menées » seulement triomphera rapidement de ses adversaires. » (« Notre concours de boules », La République du Var, Toulon, 10 septembre 1906)
– « A la 8e « mène », la quadrette Prébois termine brillamment la partie du matin par un coup de but qui lui vaut 3 points. » (idem, 10 septembre 1906).

L’introduction du mot à Marseille s’est effectuée aux environs de 1912, date apparente de sa première attestation dans la presse phocéenne :
– « Après avoir marqué à la première « mène » six points, les redoutables Toulonnais l’emportaient facilement à la septième partie, laissant leurs adversaires à deux points. » (« Notre concours de boules », Le Petit Provençal, 10 septembre 1912)

Ce n’est pas le seul exemple d’emprunt ou dérivation réciproque dans le vocabulaire technique et jargonnesque ancien du jeu de boules entre le Lyonnais, la Provence et aussi le Dauphiné, certains emprunts d’origine majoritairement provençale remontant même à la deuxième moitié du XIXème siècle. Par exemple les mots « donnée » (« dounado »), « demi-donnée », « refente », « téter (le but, le petit) » au XIXème siècle, « boulodrome », « quadrette / triplette / doublette », « carreau », « gratton » etc. (Lyon et région lyonnaise, années 1890) au XXème.

Laurent

]]>
Commentaires sur argues, -agues, -ange, toponymes par xavier beigas https://www.etymologie-occitane.fr/2011/06/argues-agues-ange-toponymes/#comment-309 Tue, 02 Jun 2020 22:14:22 +0000 http://www.etymologie-occitane.fr/?p=958#comment-309 argues et effectivement un mots occitan (latin mediéval) argues =hammeau

]]>
Commentaires sur Vié d'ase par Esteve https://www.etymologie-occitane.fr/2011/07/viedase/#comment-299 Sat, 23 May 2020 07:00:56 +0000 http://www.etymologie-occitane.fr/?p=1800#comment-299 Vie d ase est aussi le nom local dans le bas Dauphiné pour les courges longues (et surement aussi dans d’autres regions)

]]>
Commentaires sur Bresco "rayon de miel" par L'Histoire de la cire d'abeilles - BEE WRAPS OR NOT TO BE https://www.etymologie-occitane.fr/2013/02/bresco-rayon-de-miel/#comment-270 Sun, 29 Mar 2020 12:10:24 +0000 http://www.etymologie-occitane.fr/?p=9938#comment-270 […] naturelle générée et sécrétée par les abeilles. Elle s’en servent pour construire leurs rayons de miel. A savoir que celle-ci est composée en grande partie d’acides gras, d’hydrocarbures et […]

]]>
Commentaires sur Tais, taison par Photo Animal La Fouine https://www.etymologie-occitane.fr/2011/10/tais-taison/#comment-268 Mon, 06 Jan 2020 11:12:55 +0000 http://www.etymologie-occitane.fr/?p=5430#comment-268 […] Download Image More @ http://www.etymologie-occitane.fr […]

]]>