cat-right

Sarga

Sarga « serge ». L’√©tymologie est¬† la m√™me que du mot fran√ßais serge: serica ou *sarica « tissu en soie » emprunt√© par les Romains au grec s√®rikos [1. Le TLF √©crit:¬† Du lat. pop. *sarica (d’o√Ļ aussi roum. sarica ¬ę bure ¬Ľ, esp. et a. prov. sarga ¬ę serge ¬Ľ), alt√©r. du lat. class. seŐĄrica, f√©m. pris subst. de l’adj. seŐĄricus ¬ę de soie ¬Ľ, lequel est empr. au gr. ŌÉŌÖŌĀőĻőļőŅŐĀŌā de m√™me sens, d√©riv√© de ő£ő∑ŐÉŌĀőĶŌā ¬ę les S√®res ¬Ľ, peuple d’Asie qui produisait de la soie.¬† TLF. ]¬† Attest√© en Loz√®re sarga¬† avec un sens g√©n√©ralis√© « drap » (Thesoc).

Mais il y a deux questions.

  • La premi√®re : d’o√Ļ vient le mot grec¬† ŌÉŌÖŌĀőĻőļőŅŐĀŌā?¬† comment le nom d’un tissu tr√®s noble et tr√®s cher a-t-il pu d√©gringoler √† ce point pour d√©signer une « √©toffe grossi√®re dont la cha√ģne est de fil et la trame de laine »; far de sarga veut dire « faire de la mauvaise besogne » d’apr√®s Alibert. Tous les repr√©sentants¬†¬† de serica¬† dans les parlers galloromans¬† ont subi cette d√©gradation. On se sert de la sarga pour transporter le foin ou couvrir un cheval.
  • La deuxi√®me question concerne l’histoire et l’origine du mot soie.¬† Le TLF √©crit:¬† Du lat. pop. seŐĄta, lat. class. saeta ¬ę poil (rude) d’un animal; crins ¬Ľ d’o√Ļ ¬ę tout objet fabriqu√© en soie ¬Ľ.¬† Pourquoi le fran√ßais a-t-il aussi bien le mot soie « soie »¬† et cr√©√© d’autre part √† partir de¬† serica¬† le mot « s√©riciculture »?¬†

Pendant ses conqu√™tes vers l’Asie, Alexandre le Grand 1 , a explor√© les routes que mille six cents ans plus tard, Marco Polo appela « la route de la soie ». Pour les Grecs de l’√©poque la soie venait¬† d’un peuple lointain, les S√®res, qui habitaient la Serica, un pays au del√† de la Terra Incognita !¬† Sur la carte ci-dessous « Scythia et Serica ».

A gauche sur la carte la mer Caspienne.

Ci-dessous : Les ¬† « Routes de la soie ». si- l√Ļ ( n.) en pidgin

Depuis quelques ann√©es les savants savent que les S√®res sont les¬† « Tokhariens », c’est-√†-dire les authentiques Ars’i-Kuci et que le pays des S√®res est l’actuel Sin Kiang Pour en savoir plus! .

                  
¬†¬†¬† ¬†¬†¬† ¬†¬†¬† Sin-Kiang actuel ¬†¬†¬† ¬†¬†¬† ¬†¬†¬† ¬†¬†¬† ¬†¬†¬† ¬†¬†¬† ¬†¬†¬† ¬†¬†¬† ¬†¬†¬† ¬†¬†¬† ¬†¬†¬† en pidgin si « soie ».

Il semble que le mot grec sèrikos ou surikos est un dérivé du mot chinois si.

L’anglais silk a peut-√™tre la m√™me origine, mais le mot a fait un autre voyage. Dans le site Etymonline l’ auteur cite les formes Manchourian sirghe, Mongolien sirkek.¬† Les m√™mes formes sont donn√©es dans¬† dans le¬† Saga book of the Viking Society for Northern Research :¬†

 Sagabook of Vikingclub 7

La forme balto-slave shelku ou silkai est pass√© en anglais par les relations commerciales et peut refl√©ter une forme dialectale chinoise.¬† Cela veut dire que l’importation de la soie¬† dans le Nord de l’Europe est pass√©e par l’ Est de l’Europe.¬† Mais les crit√®res linguistiques ne permettent pas de d√©terminer le chemin par o√Ļ le¬† silk est arriv√© chez les Vikings¬† Il est √©galement possible que le mot¬†¬† silk¬† est une alt√©ration slave de la forme grecque, introduit par les marchands arabes dans l’Est de l’Europe.¬† Pour en savoir plus cliquez sur les miniatures.

  

 

Le mot s√©riciculture a gagn√© la bataille et ne s’est impos√© qu’au XIXe si√®cle. Voir mon article magnan.

Notes
  1. IVe siècle avant J.C.

Poster un commentaire