cat-right

Magnan, magnanerie

Magnan (forme adopt√© par le fran√ßais TLF), magna, magnaou « ver √† soie »;¬† magnaghi√© ou magnassi√© « ouvrier charg√© de l’√©ducation des vers √† soie » (S). L’abb√© de Sauvages ajoute qu’il pr√©f√®re pour le fran√ßais le mot magnaguier √† nourrissier « parce qu’il est plus expressif et d√©j√† re√ßu √† Alais, un des centres o√Ļ l’on entend le mieux cette √©ducation ».

Magnanerie (TLF), magnaghieiro (S) n’est pas seulement le b√Ętiment ou le local mais aussi « la construction des pieds droits & des tables sur lesquelles on place ces insectes ». (Ce dernier sens n’est pas mentionn√© dans le TLF qui ajoute pour le sg. le sens « s√©riciculture »). Pour l’abb√© de Sauvages le mot magnagerie est le mot languedocien pour ‘l’art d’√©lever les vers √† soie » et il mentionne comme mot fran√ßais, invent√© un si√®cle plut√īt, la serodocimasie qui n’a pas pu s’imposer depuis.

   et 

D√©j√† en 1756 l’abb√© de Sauvages a √©crit que le mot magna, magnaou vient de l’italien mignato. En 1898, C.Nigra suivi par Sain√©an et d’autres, a repris cette √©tymologie, probablement sans conna√ģtre le dictionnaire de notre cher abb√©. D’apr√®s eux l’origine serait magnatto « ver √† soie » des dialectes du nord de l’Italie ou du mot italien mignatta « sangsue ».¬† Les deux¬† mots remontent √† une racine mi√Ī- qui est √† l’origine des noms du chat. A l’appui de cette hypoth√®se il cite les d√©nominations de la chenille issues de mots d√©signant le chat, telles que en Italie du Nord gat(t)a, gattina, gattola, ancien fran√ßais chatte-peleuse, anglais caterpillar, et fran√ßais chenille.

Je pense que les images suivantes montrent clairement que l’association ver √† soie /chat, chaton est directe et n’a rien √† voir avec la chenille.

            

                chatons                                                                    cocons de vers à soie                                                  chenille

Une autre proposition vient de Gamillscheg qui rattache magnan directement √† l’italien magnatto « ver √† soie » (que je n’ai pas pu retrouver avec ce sens pr√©cis) d’o√Ļ le fran√ßais maignat, magniaux du XVIe si√®cle, transform√© en magna par √©tymologie populaire, association √† magnar « manger », parce que le ver √† soie mange √©norm√©ment de feuilles de m√Ľrier. En tout cas¬†j’ai trouv√© dans un lexique du patois de Venise un magnat(t)o participe pass√© de magnare « manger »: « Anke io ho magnatto la carbonara ieri sera!! » Il semble que le verbe magnare signifie justement ‘manger beaucoup’! : Magnare a ufo est Mangiare ingordamente ; Magnare anca le broze de San Roco est Mangiare in modo insaziabile, consumare tutto ; Magnare fora tuto est Dilapidare ogni sostanza, consumare.

Une excursion dans le monde de la sériciculture.

Dans la premi√®re √©dition de son dictionnaire de 1756, l’abb√© de Sauvages donne une liste de mots languedociens qui se rapportent √† la s√©riciculture. Si cela vous int√©resse, vous pouvez les voir en cliquant p.Sauvages 286, p.Sauvages 287, pSauvages 288 (avec Adobe Reader . Si non t√©l√©chargez-le!).

L’abb√© √©tait un fin connaisseur de la s√©riciculture. Il a fait beaucoup de recherches √† ce sujet pour aider les C√©venols. Voir √† ce propos ma page Sources, liens s.v.Sauvages.¬† Il avait entendu parler du magnifique ouvrage de Anna Maria Sibylla Merian, 1647-1717¬† sur les insectes de Suriname, (Voir Wikipedia), dont il y a deux exemplaires √† la biblioth√®que nationale et dont vous pouvez voir les illustrations gr√Ęce √† la biblioth√®que d’Amsterdam, qui a fait un tr√®s beau travail de num√©risations. Magnez-vous!! C’est magnifique. En tr√®s haute r√©solution.¬† Une petite aide pour comprendre le n√©erlandais : beeld « image », beschrijving « description », terug¬† « retour », vorige¬† « pr√©c√©dent »,¬† volgende « suivant ».

            

Tous les dessins de Merian sont coloriés à la main ! Un dessin superbe intitulé metamorphosis   sur votre écran, en cliqant ici.

Une page intéressante sur la magnanerie dans le Roussillon, spécialement à Cattlà.

Share

Poster un commentaire