cat-right

Giga 1 et 2

Giga 1¬† « Air de danse; corde qui relie deux parties d’une antenne; instrument de musique ancien ». (Alibert) Giga 2¬† « jambe et cuisse; cimier de boeuf; gigot; longue jambe. . Si vous comparez les deux images ci-dessous et si vous noter en plus les dates des premi√®res attestations des mots¬† giga 1 ¬† au XIIe si√®cle, giga 2¬† au XVe si√®cle

        

                                                                         XIIe siècle                                                                        XVe siècle

vous comprendrez que le¬† sens de giga 1 doit √™tre √† l’origine de giga 2¬† et qu’il s’agit du m√™me mot. Les dates des premi√®res attestations sont importantes pour comprendre l’histoire d’un mot aussi bien¬† du point de vue phon√©tique que s√©mantique. L »origine est l’ancien haut allemand giga « gigue » un instrument √† trois cordes, Geige « violon » en allemand moderne , qui a √©t√© introduit en Gaule par les musiciens ambulants √† une √©poque ancienne, probablement pendant les Carolingiens (750-1002).

Au XVIIe si√®cle on a form√© en fran√ßais¬† le couple gigot /gigue « cuisse » sur l’exemple du¬† couple¬† cuissot « gigot de chevreil » / cuisse.

Gigue « cuisse » > « longue jambe ». En occitan c’est gigo, digo en limousin, gingo en languedocien qui d’apr√®s Mistral signifie 1) gigue, cuisse; jambe et cuisse; gigot. 2) l’ancien instrument de musique; danse. Mistral donne l’adjectif giga(t) « qui a des gigues, haut sur jambes », gigado « enjamb√©e » et gigasso « longue jambe », mais il n’y a pas beaucoup d’autres attestations en occitan.

Bien avant, aux XIVe-XVe s., ont √©t√© cr√©√©s deux verbes: giguer « gambader, frol√Ętrer » et ginguer « ruer » en parlant d’une b√™te. Les deux verbes et leurs d√©riv√©s ont en g√©n√©ral des sens p√©joratifs. Proven√ßal ginga « gambader, sauter, courir » (M.) « se d√©battre des 4 pieds, d’un animal renvers√© » (Aveyron). De l√† est d√©riv√© le substantif ginga « jambe » en languedocien.

Voir encore le n√©ologisme geek « fou »

Poster un commentaire