cat-right

Geek

Geek « fou d’informatique » n’est pas encore  occitan mais international. Les puristes trouveront certainement un autre  mot comme alfi que personne n’utilisera.

Geek  est un emprunt à  l’anglais geek qui l’a empruntĂ© au bas allemand, peut-ĂȘtre le nĂ©erlandais. En nĂ©erlandais le mot gek, Ă©coutez la prononciation ici , est trĂšs courant comme substantif  « fou » mais surtout comme adjectif ou il a pris le sens de « fou de quelque chose; curieux, Ă©trange », par exemple « il est fou de chocolat »Â  hij is gek op chocola.

Dans le nouveau dictionnaire Ă©tymologique du nĂ©erlandais (EWN), je trouve dans l’article gek  « fou » qu’il y a peut-ĂȘtre un lien avec le substantif gek « extracteur de fumĂ©e sur une cheminĂ©e » qui tourne au grĂ© du vent1


 et il  relie le norvĂ©gien gek au verbe geiga  « chanceler, tituber » et l’allemand geigen « vaciller, flageoler » de l’ancien allemand giga « instrument de musique Ă  trois cordes ». En bas-allemand le gek Ă©tait le « fou du roi ».

Bien sĂ»r, il y a d’autres explications, mais celle-ci est assez sĂ©duisante. Elle nous raconte que des musiciens ambulants allemands, Ă  une Ă©poque ancienne, probablement pendant les Carolingiens (750-1002), venaient jouer de la giga, Geige en allemand moderne, dans les cours en France. A partir du substantif gigue a Ă©tĂ© formĂ© en moyen français le verbe giguer « gambader, folatrer » ou dans la rĂ©gion de Verdun et ChĂąlons-sur-Saone « sauter, remuer les jambes; s’amuser bruyamment ».

La suite de cette histoire dans l’article giga 1 et 2.

Dave Wilton, dans le site Wordsorigin.org dĂ©crit l’Ă©volution du mot en anglais et en amĂ©ricain.

Notes
  1. Pour les chercheurs germanophones il y a pas mal d’attestations  dans  Köbler, Gerhard, Mittelniederdeutsches Wörterbuch, 3. A. 2014  :

    gek (1), geck, jeck, mnd., M.: nhd. „Geck“, drehbarer Deckel eines GefĂ€ĂŸes, Narr, Tor (M.), Wahnsinniger; Vw.: s. erse-; Hw.: vgl. mhd. gec; E.: s. mhd. gec, st. M., Geck, alberner Mensch, Narr; wohl lautmalerisch; s. Kluge s. v. Geck; R.: de gek plāget ēne: nhd. „der Geck plagt ihn“, er ist verrĂŒckt, er ist toll; L.: MndHwb 1/2, 46 (gek), LĂŒ 111b (geck)

    gek (2), geck, jek, mnd., Adj.: nhd. verdreht, töricht, nĂ€rrisch, toll, wahnsinnig, wild; Hw.: s. geklÄ«k; E.: s. gek (1); L.: MndHwb 1/2, 46 (gek), LĂŒ 111b (gek)

Poster un commentaire