cat-right

Racar

Raca(r) « vomir, rendre ». v.tr. et intr. Etymologie : dans les parlers galloromans, mais aussi en dehors de cette zone, nous trouvons une onomatopĂ©e rakk- qui dans la langue d’oĂŻl signifie « cracher » et en occitan et franco-provençal « vomir ». Les attestations de ce deuxiĂšme sens vont de Macon jusqu’Ă  Nice et de Nice jusqu’en BĂ©arn.

Au figurĂ© racar signifie  « ĂȘtre forcĂ© de payer » (AlĂšs), sens qui a gagnĂ© l’argot parisien vers 1900 (vivant en 2009). Le TLF donne les dĂ©tails que voici  de l’argot raquer:

Raquer v. a. et n. payer − acquitter une dette). Mot d’orig. dial.: pic. raquer « cracher », prov. racĂĄ et lyonn. raco « vomir », d’oĂč raquĂĄ « ĂȘtre forcĂ© de payer » (Gard), rakoÌÌŁ « dĂ©bourser » (RhĂŽne), raccĂą, racar « payer » (arg. des maçons de la Tarentaise ds Pont, Vocab. du terratsu de la Tarentaise, ChambĂ©ry, 1869 d’apr. A. Dauzat, Les Arg. de mĂ©tiers fr.-prov., Paris, 1917, p. 201). Toutes ces formes correspondent Ă  l’a. fr. rachier « cracher »

Il n’est pas surprenant de constater que cette racine a donnĂ© de nombreux dĂ©rivĂ©s : racaduro (Marseille), rakeyro, raquĂšira (Barcelonette), rakadze, tous en rapport avec « vomir ».
Un glissement de sens au moins curieux a eu lieu en Saintonge oĂč raquer signifie « avoir la diarrhĂ©e ».

Y aurait-il un lien avec l’argot anglais racket « chantage »?  Qui viendrait Ă©galement d’une onomatopĂ©e imitant du bruit et dont l’Ă©tymologie n’est pas Ă©tablie.

Voir aussi posaraca 


One Response to “Racar”

  1. Robert Geuljans dit :

    Un visiteur me signale : nous disons aussi
    – arracar (payer ou faire Ă  regret)
    – de racacĂČr (Ă  contre cƓur)
    – racon ou rachon (avare)

Poster un commentaire