cat-right

Flourié

Flourién, florièr « grosse toile dans laquelle on met la cendre  pour la lessive au-dessus du linge à couler » (S),  ancien occitan flourie (1473);  D’après les attestations le mot est limité à l’est de la France, de la Lorraine au franco-provençal, provençal et en languedocien jusqu’à Pézenas.  On le trouve aussi dans le Piémont.

Etymologie : dérivé du latin flos « fleur » dont le sens « cendres » semble être limité à la région de St. Etienne. Le transfert de sens de « fleur » vers « cendres » a dû se faire par le sens intermédiaire «farine » comme dans fleur de farine,  quoique ce sens est absent en languedocien moderne. Cf.   pourtant sanfloura  et flour .

Poster un commentaire