cat-right

Fatras

Fatras « haillon » (S). Probablement un dĂ©rivĂ© de fato, voir fataire. A cause de l’attestation tardive du mot français fatras  au XIVe siècle seulement et du mot provençal et languedocien au XVIIIe , von Wartburg pense que l’occitan l’ a empruntĂ© au français (FEW).

Vu le fort dĂ©veloppement du mot et des  dĂ©rivĂ©s de fato, en occitan, je pense qu’il s’agit plutĂ´t d’un dĂ©rivĂ© de celui-ci. Les mots expressifs en –as  sont très nombreux en occitan  et l’insertion du –r- peut s’expliquer par l’influence de mots comme  pataras « sale ». Il est Ă©galement possible que le  -r- a Ă©tĂ© insĂ©rĂ© par association avec  des mots comme fatrassou « petite guenille ; petit marmouset ». Fatrassou vient   de *fatelassou   Occitan  fatras  a  ensuite Ă©tĂ© prĂŞtĂ© au français.

Afatrassir 1. v.tr. »rendre mou, lâche » 2.v.r. « s’avachir » (Mathon ; Alibert ) composĂ© de ad + fatras ‘rendre comme un haillon’.

Alibert mentionne  faterassa « chiffon; molène « . Connaissez-vous la molène? Cliquez sur le lien! La description « Ses feuilles sont Ă©paisses et ovales, mais surtout laineuses au toucher » explique le nom. En Angleterre on en faisait des mèches de bougies et la plante s’appelle « candlewick plant »ou « flannel plant ».

Voir fato cremado ci-dessus s.v. fato.

Poster un commentaire