cat-right

Farda

Farda « habits, linge, hardes, robes » reprĂ©sente le mot arabe farda «balle de marchandise » ou plus prĂ©cisĂ©ment « la moitiĂ© de la charge d’une bĂȘte de somme ».

una mummia del PerĂč ancora avvolta nel fardo; circa XII sec.

esp., pg. fardo « paquet de marchandises »,

Italien fardo, cat. farda « ensemble de choses inutiles » et « paquet de nourriture pour un voyage d’une journĂ©e », comme Ă  PĂ©zenas fardo  « besace dans laquelle les journaliers portent leurs provisions de bouche ».  Dans le Tarn fardel « paquet  de tripes »  et en Rouergue a la fardoulho « en dĂ©sordre, Ă  la hĂąte » (M).

D’aprĂšs le FEW le mot aoc. fardel « paquet », comme français fardeau 1, ont Ă©tĂ© empruntĂ©s Ă  l’italien ou directement Ă  l’arabe comme terme technique de commerce. Ensuite on a crĂ©Ă© une ‘racine’  *farda  avec les mĂȘmes sens. Le mot arabe farda signifie aussi « étoffe, habits »  car, quand on voyage le ballot  ne contient souvent que des habits. De lĂ  languedocien fardo « vĂȘtements, hardes », AlĂšs fardos « trousseau de la nouvelle mariĂ©e » (S), et des dĂ©rivĂ©s comme languedocien. fardetos « layette d’enfant », fardĂĄ « habiller, Ă©quiper, ajuster » Aveyron fardasses « chiffons ».

les anges boutis font partie des  fardos  à AlÚs.

La répartition géographique du  type farde « étoffe » est limité au gascon et languedocien.

Fargasse s.m. « homme nĂ©gligé ». DĂ©rivĂ© de farda avec un –g- sous l’influence de quel autre mot ?

Petite excursion :

Au XVIe s. les soldats gascons ont introduit le mot farda dans le français de Paris  avec leur prononciation Ă  eux : h- au lieu de f- : hardes et cette forme s’est rĂ©pandue de la capitale vers les provinces du nord principalement. Le sens pĂ©joratif  du mot  hardes qui au XVIe s. signifiait «  bagage, vĂȘtements, linge et coffre d’une personne »,  n’est attestĂ© que depuis 1771. Le dictionnaire de l’AcadĂ©mie de 1762 parle encore de « belles hardes » ! De nos jours c’est un terme historique comme dans « les hardes et uniformes de matelots ». Voir TLF.

Notes
  1. Les mots farde, fardeau et le verbe farder en français, ont la mĂȘme origine; voir le TLF

Poster un commentaire