cat-right

Vedel, vedeou

Vedel « veau » est la forme r√©guli√®re du latin vitellum « veau » en occitan. Pour les variantes voir le Thesoc.¬†¬† Ici c’est le sens qui m’int√©resse.

Un visiteur me signale : √† Adissan les expressions « fa lo ved√®l » ou « va vedelar« , se disent¬† √† propos d’un mur de sout√®nement qui prenait « du ventre ». Cet emploi du mot vedel, vedeou en proven√ßal est attest√© en franco-proven√ßal du Vaud (Suisse) en proven√ßal et en languedocien jusqu’√† St-Affrique. Pour l’abb√© de Sauvages (S1), il s’agit sp√©cialement d’un √©boulement d’un mur de terrasse ou de la br√®che qui s’y est faite d’elle-m√™me.

Est-ce un hasard qu’on retrouve la m√™me image « veau » en anglais calf¬† « veau » mais aussi « Un gros morceau de glace flottante, scission d’un glacier ou d’un iceberg » (depuis 1812) ? D’apr√®s Harper l’origine du mot calf est une racine indo-europ√©enne *gel- >*gelb(h)- qui signifie « gonfler » et de l√† sont n√©s les sens « l’ut√©rus, le fŇďtus, les jeunes d’un animal. ». N√©erlandais afkalven « se dit du terrain que la mer ou une rivi√®re affouille », vient d’apr√®s le NEW de la m√™me racine que le mot kalf « veau ». Le nouveau EWN donne une autre origine, mais les attestations de l’occitan et de l’anglais¬† rendent l’√©tymologie¬† kalf, calf¬†¬† bien plus probable. En languedocien ¬† un « √©boulis de terre » s’appelle aussi s√°oumo de t√©ro d’apr√®s l’abb√© de Sauvages. Voir l’article¬† sauma. Cet emploi peut venir de l’image d’un mulet charg√© de sacoches pleines.

Il s’agit d’une diff√©rence de point de vue.¬† Une paroi qui s’afaisse¬† se gonfle vue de l’ext√©rieur, mais se creuse vue de l’int√©rieur.

Cette histoire fait partie de mes Contributions √† une nouvelle approche. inspir√©es par Jean-Philippe DALBERA Des dialectes au langage. Une arch√©ologie du sens (Linguistique fran√ßaise, 13). ‚Äď Paris : Champion, 2006.

Ci-dessous le parement ext√©rieur de la cabane fait ventre, ¬†vedel et s’√©boule en raison du manque de boutisses susceptibles de l’ancrer dans la ma√ßonnerie ou parce que le blocage int√©rieur, empil√© √† la va-vite, se tasse et agit comme un coin. Voir le site incontournable Pierreseche.com.¬†

   

vedel, vedèou                                                                                             calf

Un bon exemple ci-dessous : la rivi√®re « gonfle », mais le terrain se « creuse »:

néerlandais afkalven  

Le dictionnaire √©tymologique de l’anglais par Douglas Harper √©crit:

calve (v.)
Old English cealfian, from cealf « calf » (see calf (n.1)). Of icebergs, 1837.
calf (n.1)
« young cow, » Old English cealf (Anglian c√¶lf) « young cow, » from Proto-Germanic *kalbam (cognates: Middle Dutch calf, Old Norse kalfr, German Kalb, Gothic kalbo), perhaps from PIE *gelb(h)-, from root *gel- « to swell, » hence, « womb, fetus, young of an animal. » Elliptical sense of « leather made from the skin of a calf » is from 1727. Used of icebergs that break off from glaciers from 1818.

Poster un commentaire