cat-right

Trule

Trule  s.m. 1. viscère; 2. boyau; 3. boudin; trulet (1) s m. boudin; trulet (2), truleta  « enfant ventru ». (Panoccitan); trullĂ© « homme ventru » (S); trunle « boudin; homme gros, goinfre » (Die); trular « avaler avec prĂ©cipitation des quantitĂ©s Ă©normes de liquide » (Queyras); estrular « faire des efforts ou porter des coups au ventre au point de faire sortir les boyaux »; plusieurs dĂ©rivĂ©s dans le dĂ©p. des Hautes Alpes, comme estrulĂ  « Ă©ventrĂ©, Ă©gorgĂ©, dont les boyaux sortent ». Les attestations sont limitĂ©es Ă  l’Est du domaine occitan, jusqu’au RhĂ´ne, plus une Ă  Alès. La première date de 1411 d’un texte des Alpes maritimes.

Cette famille de mots est d’origine inconnue (FEW XXI, 470) (si vous avez une idĂ©e ??) et aucun des informateurs des Atlas linguistiques ne donne une forme qui y ressemble. (Thesoc).

Pourtant Google me donne « La trulle est une variante niçoise du traditionnel boudin noir. Il reprend un des ingrĂ©dients de base de la cuisine niçoise Ă  savoir la blette. La farce est additionnĂ©e de blette et de riz. Elle se mange chaude ou froide. » Wikipedia. Une recette de La trulle niçoise. Le plus intĂ©ressant linguistiquement parlant  est  le trulet als cebas attestĂ© Ă  Montauban, dans le Tarn et Garonne,   D’après le site http://lavieillechouette.com/, bourrĂ© de bonnes recettes et d’expressions locales, trulet  signifie « boyau » et « boudin » dans cette rĂ©gion. Comme ce site est en pleine transformation, j’ai imprimĂ© la page en PDF concernant les diffĂ©rents types de trulet, que vous pouvez consulter ici: trulet_Montauban , qui fait partie des CARNETS DE LA « VIEILLE CHOUETTE », plus spĂ©cialement de Lou darriĂ©r viatge de Mossiur lou Tessou.

trulle niçoise

Poster un commentaire