cat-right

Testard, teston

Un Testard n’est pas quelqu’un qui aime subir des Ă©preuves ou tests  mais « tĂȘtu » en occitan , adj. ou subst. La premiĂšre attestation de 1300 vient de BĂ©ziers.

Testard est dĂ©rivĂ© du latin testa « vase de terre cuite, pot, cruche » qui dans la langue populaire a trĂšs probablement servi Ă  dĂ©signer la « tĂȘte ». Nous avons des attestations Ă  partir du IVe siĂšcle, de  testa avec le sens  « crane », et  le passage sĂ©mantique crane > tĂȘte est sans problĂšme. (« pars pro toto »). Pourtant il faut attendre le Xe siĂšcle pour trouver une attestation Ă©crite.

En latin testa signifie aussi « coquille » en parlant des fruits de mer, et « coquille de noix, d’Ɠuf « , dont on a trouvĂ© des attestations en ancien occitan depuis le XIVe s.  Il peut s’agir d’un emprunt au latin ou de la survivance, difficile Ă  savoir Ă©tant donnĂ© que la forme n’a pas changĂ©.

Le latin avait aussi le mot testu, testum « Ă©cuelle, couvercle, pot en terre cuite », d’oĂč en français tĂȘt « coupelle » et tĂȘt « crĂąne » (voir TLF) .

Teston « petite tĂȘte », diminutif de testa « tĂȘte ».  Alibert dĂ©finit ce mot comme le TLF « Monnaie d’argent frappĂ©e Ă  l’effigie d’un monarque, d’abord en Italie, puis en France sous le rĂšgne de Louis XII, et qui valait Ă  l’origine environ dix sols. »Â  Je me demande si cette dĂ©finition est trĂšs courante en occitan.

Test.  L’histoire de test> creuset > Ă©preuve en anglais:

Empr. Ă  l’angl.test, issu de l’a. fr. test « pot » (v. tĂȘt et test1) et dĂ©signant, en m. angl., une coupelle de mĂ©tallurgiste servant Ă  isoler les mĂ©taux prĂ©cieux,…

est expliquée dans le TLF.

Poster un commentaire