cat-right

Ropilha

Ropilha « vieux manteau, guenille  » √† Montpellier, « long manteau » √† Aurillac, « trousseau d’enfant » dans le Queyras (A). A Gignac¬† roupilles est synonyme de rougnes. (Lhubac)

Tous les deux proposent comme √©tymologie le germanique *rauba « butin ». Le probl√®me est d’abord qu’ un -b- intervocalique ne devient pas -p-, c’est le contraire qui a eu lieu r√©guli√®rement. Ensuite ropille, roupille n’appara√ģt que vers la fin du XVIe s. et signifie « manteau ample ». Les Goths, les¬† Francs et autres Germains √©taient bien int√©gr√©s depuis longtemps. Voici deux images de l’√©poque qui donnent une id√©e du ropillo.

        

¬†L√©tymologie est *raupa¬† la bonne, mais il manque une dizaine de si√®cles d’histoire. Ce ne sont pas les Germains qui ont introduit la ropilha en France. Il s’agit d’un emprunt √† l’espagnol.¬† Le mot ropille est venu avec la mode de l’Espagne : ropilla « sorte de manteau ample ». Voici la d√©finition en espagnol

1. ropa.(Del gót. *raupa, botín, y este der. del germ. *raupjan, pelar, arrancar; cf. a. al. ant. roufen, al. raufen). ropilla. (Del dim. de ropa). 1. f. Vestidura corta con mangas y brahones, de los cuales pendían regularmente otras mangas sueltas o perdidas, y se vestía ajustada al medio cuerpo sobre el jubó.

L’espagnol ropilla est un d√©riv√© de ropa « v√™tements », mais dont le sens varie √©norm√©ment et « tissu » serait une meilleure traduction.

Un manteau pass√© de mode devient souvent¬†¬† « un vieux manteau » > « guenilles ».

________________________________________

 

Poster un commentaire