cat-right

Panperdu

Panperdu. Toponyme du Gard.

D’aprĂšs Mistral, il y a des Panperdus aux Saintes-Maries, Ă  Chateaurenard, Ă  Gaumont (Vaucluse), Ă  BĂ©ziers, etc.

Panperdu signifie « mauvais pays »:  D’ounte siĂĄs? – De Pan-Perdu. « D’oĂč ĂȘtes-vous? D’un mauvais pays. » Je ne suis pas sĂ»r du sens du mot Rubina. Il faudrait vĂ©rifier s’il s’agit d’une bonne lecture du Cartulaire de l’abbaye de Saint-Victor de Marseille, mais il s’agit probablement de Roubine, toponyme frĂ©quent dans le Midi qui dĂ©signe une « ravine; longue coulĂ©e d’Ă©boulis creusĂ©e dans les terrains friables et dĂ©boisĂ©s; canal de faible largeur » (Pegorier). J’ai pu trouver le deuxiĂšme vol. de l’Ă©dition du Cartulaire de l’abbaye de Saint-Victor par B.GuĂ©rard; dans l’index l’auteur renvoie de Rubina > Robina. Mais le premier volume avec la charte 156 n’est pas disponible sur le web.

Dans le Compoix de SommiĂšres on trouve Ă©galement un Panperdu. L’auteur ajoute qu’il y a d’autres graphies : Pan viel, panviel, pant vieil. Surtout le graphie pant est intĂ©ressante, parceque elle montre que le scribe ne confondait pas pain et pan. La graphie avec -t final se trouve aussi en ancien français. Voir le Godefroy.

L’Ă©tymologie doit ĂȘtre pannus « morceau, partie ». Voir pana(r).

 

CoulĂ©e d’Ă©boulis

Poster un commentaire