cat-right

Pistou, pistar

 Soupe de pistou « potage au basilic » pistou « basilic ».   Le mot pistou  est  attestĂ© pour la première fois dans l’expression Soupe de pistou en 1931 dans le livre d’Auguste  Brun,  Le français de Marseille. Marseille, 1931. Une rĂ©-Ă©dition a paru en 2004. D’après le TLF pistou   est du  « Basilic broyĂ© utilisĂ© notamment pour la prĂ©paration d’une soupe. », mais d’après un article du Wikipedia c’est  une sauce « La sauce au pistou ou tout simplement pistou est une sauce Ă  base de basilic pilĂ©, d’ail, d’huile d’olive et de sel typiquement provençale.

Wikibooks avertit que le pistou  n’est pas la mĂŞme chose que le pesto  italien : « ATTENTION : CONFUSION POSSIBLE AVEC LE PESTO – NORMALEMENT LE PISTOU NE COMPORTE PAS DE PIGNONS !

Pistou  est un dĂ©rivĂ© du verbe pistare  « broyer ». devenu pestar, pistar « broyer, piler » en aoc.,  attestĂ© depuis le XIIIe siècle, et en  français jusqu’au XVIIIe siècle  pister  » broyer ».   Pistar  est restĂ© vivant en franco-provençal et en occitan.

Le visiteur qui  m’a demandĂ© l’Ă©tymologie, se demandait pourquoi  pistou  dĂ©signe seulement le basilic pilĂ©.  La rĂ©ponse est que les autres significations ne sont pas passĂ©es en français.  Par exemple  en provençal  castagno pistò  signifie « châtaigne pelĂ©e »,  dans le Queyras  le  pistoun est   un « pilon; un barreau d’un balcon façonnĂ© au tour ».  C’est le succès de la cuisine provençale, notamment de la soupe au pistou, qui en est la cause.

Français  piste  et  piston  sont des emprunts Ă  l’italien, qui les a crĂ©Ă©s Ă  partir du mĂŞme verbe  pistare.

 

 

Poster un commentaire