cat-right

Magnin

Magnin « ferblantier, chaudronnier ambulant » (Camargue).  Magnin  est la forme typique de l’occitan à l’est du Rhône et du francoprovençal. La forme magnin  a été introduite par les chaudronniers ambulants provenant des vallées alpines du Piémont italien où magnin a été formé à partir de la forme magnan par changement de suffixe. Il est devenu assez tôt un nom de famille, attesté dès le XIVe s. à Grenoble. D’après un site il y a actuellement plus de 6500 Magnin‘s en France.

Magnan est la forme de l’ancien français et des patois de la langue d’oïl.

L’étymologie de magnin n’est pas tout à fait clair. Je résume l’article *manianus > ancien français magnan dans le FEW qui discute les différentes propositions parce qu’il montre que l’étymologie moderne doit tenir compte des facteurs historiques, géographiques, phonétiques et sémantiques. Les attestations  jouent également un rôle important.

  • Diez « Etymologisches Wörterbuch der romanischen Sprachen » 1887, a proposé machina Une étymologie impossible pour des raisons d’ordre phonétique : Quelles règles pourraient décrire la transformation machina >magnin ?
  • Horning Z 9, p.510 propose comme origine le nom de la région auvergnate la Limagne, avec déglutination de li- compris comme l’article, mais il n’y a pas d’indications historiques que les Auvergnats parcouraient comme marchands ambulants ou ferblantiers non seulement toute la France mais aussi l’Italie (italien magnano).
  • Wiener pense à *maskinanus ou un dérivé de mango qui posent également des problèmes phonétiques.
  • Sainéan pense qu’il s’agit du participe présent magnant du verbe moyen français maignier « manier », dérivé de manus « main », mais un manianus est déjà attesté en 1250 à Bologna. Italien moderne magnano « serrurier ».
  • L’hypothèse la plus probable à mon avis est celle de  H.-E. Keller dans le FEW qui suppose qu’il s’agit d’un dérivé de *mania une forme secondaire de *manua « anse ». En occitan existe en effet le mot manha « propriété, qualité propre de qch. », et en catalan manya f. « Destresa, habilitat. | Pressa. | donar-se manya « Enginyar-se » (DIEC), espagnol maña, portugais manha avec le sens « habilité » qui viennent d’une forme mania, comme catalan manyà « serrurier », manyana « serrurière ». Le problème qui reste est qu’en occitan *manianus n’est pas attesté et qu’en italien *mania non plus.
  • On pourrait encore supposer que *manianus a été formé en occitan par changement de suffixe à partir de manuarius, mais il n’y a pas d’attestations anciennes d’une telle forme.

Poster un commentaire