cat-right

Arseilhera

Article provisoire.

Arseilhera, arseill√®re¬† « une drague compos√©e d’un rateau combin√© √† un filet, fix√©e √† une longue hampe ». ( Cov√®s).¬† Elle est utilis√©e par les p√™cheurs embarqu√©s pour gratter le fond d’un canal, de l’√©tang, √† la recherche de mourdures, de coquillages, palourdes en g√©n√©ral. Heureusement qu’il a marqu√© que le Gagne-pan, ganha-pan est la m√™me chose mais sans dent (sans rateau), ce qui m’a indiqu√© le chemin √©tymologique √† suivre, et j’ai trouv√© Kidman (non pas Nicole !), mais J.Kidman qui s’est int√©ress√© √† ce sujet : « Les emprunts lexicologiques du fran√ßais √† l’espagnol des origines jusqu’√† la fin du XVe si√®cle ». Il √©crit que l’ancien fran√ßais archegaie « javelot l√©ger » n’a pas √©t√© emprunt√© √† l’espagnol azagaya « petite lance » (environ 1295) mais √† l’ancien occitan arsagaya,(1318) alsagaya (1347-1368) et que l’ancien occitan l’a emprunt√© directement √† l’arabe az-zag +aya ¬ę javelot, lance ¬Ľ, mot d’origine berb√®re, ou par l’interm√©diaire du catalan atzagaia.
L’apparition du -r- dans arsagaya serait due √† l’influence du mot archer.

Alibert donne arsagaia « zagaie », ce qui m’a amen√© √† fran√ßais sagaie « javelot ». Le sens d’un mot s’adapte toujours au terrain. Les p√™cheurs du bassin de Thau ne travaillent pas avec un « javelot envenim√© pour chassser l’√©l√©phant » comme les chasseurs au S√©n√©gal. . ‘Je pense que la longue hampe √† √©t√© compar√©e √† une arsagaya. En cherchant sur Internet des images d’arseill√®re et de sagaie, j’en ai trouv√©es qui √©chafaudent cette hypoth√®se.

A Mèze En Afrique

La Sagaie. Pour la chasse à ?

En ancien fran√ßais est attest√© archegaie¬† « javelot l√©ger » (1306) et en ancien occitan de la m√™me p√©riode alsagaia, arsagaia, o√Ļ nous voyons l’article arabe al-. La grande vari√©t√© des formes s’explique par le fait que les locuteurs cherchent toujours √† « motiver » les formes des mots, √† les rattacher √† une famille de mots avec des sens voisins. En moyen fran√ßais a √©t√© cr√©√© : lancegaie « lance courte ferr√©e par les deux bouts », ancien occitan lanzagaia.Voir aussi l’article sagaie dans le TLF.

2. Voici la deuxi√®me hypoth√®se. La trouvaille de l’image d’un p√™cheur √† l’arseill√®re combin√© avec le mot « hampe » dans la d√©finition m’a peut-√™tre mis sur une mauvaise route. Un visiteur m’√©crit qu’un nom courant en occitan pour la palourde est arcelli et que arseilhiera serait un d√©riv√© en -iera de arcelli. J’ai donc repris mon b√Ęton de promeneur √©tymologique et l’abb√© de Sauvages (S1: arc√™li ) comme le Tr√©sor de Mistral confirment :

Mistral DuCange

Italien arsella « s. f. nome popolare di varie specie di molluschi bivalvi marini commestibili. » Le mot arcella existe √©galement et signifie « grande caisse pour le transport ». En latin arcella signifie « petite bo√ģte », et est d√©riv√© de arca « coffre, armoire ». Au premier abord, la comparaison d’une palourde √† une petite bo√ģte ne me paraissait pas √©vidente, mais le nom le plus courant en occitan est clausisso, clauvisso qui vient du participe pass√© clausus, du verbe claudere, dont le premier sens d’apr√®s Mistral est √©galement « bo√ģte »:

La palourde ou clovisse est donc per√ßue comme une « petite bo√ģte » et arseilhi√®re peut √™tre un d√©riv√© de arcella . Il faudra savoir si arsella et arcella sont deux variantes du m√™me mot? (-ce- en italien = [tche]). Si cela est le cas il reste le probl√®me du passage du f√©minin au masculin du mot arselli, mais le clausisso change √©galement de genre quand on va de la Provence vers le Languedoc comme l’indique Mistral.

3. Troisi√®me hypoth√®se. Il s’agit d’un d√©riv√© du latin hirpex « herse ». C’est la mention du rateau qui ramasse les clovisses qui m’a fait chercher dans cette direction. J’ai trouv√© quelques images dans des sites italiens :


arseilhièra
d’amateur et professionel

Dans l’Encyclop√©die de Diderot et d’Alembert est mentionn√© un terme de marine fran√ßais: « HERSILLIERES, s. f. (Marine.) ce sont des pieces de bois courbes qu’on met au bout des plats bords d’un b√Ętiment, qui sont sur l’avant & sur l’arriere pour les fermer. (Z) ». Il y a une planche dans le vol. 2; 28, p.9b, mais je n’ai pas r√©ussi √† la trouver…
Hersilli√®res est class√© parmi les d√©riv√©s de hirpex, hirpicem « herse » dans le FEW vol.IV.
Mais fran√ßais arcilli√®re s.f. « chacune des pi√®ces de bois cintr√©es et tournant sur place qui entrent dans la construction d’un bateau foncet » se trouve dans les Incognita¬† du FEW XXIII,102b, avec une correction dans le vol. XXV,126a-b o√Ļ arcilli√®re est attach√© √† l’ancien fribourgeois archilliery « charpente de soutien d’une vo√Ľte  » avec la note 44, p.137a, que la formation n’est pas tout √† fait claire, peut-√™tre √† partir d’ arceler.


Source: http://projetbabel.org/fluvial/foncet.htm

Un visiteur me signale que Alibert donne sous l’entr√©e arca : arc√®li « coquillages divers : v√©nus, lavignon ». Synonyme: clausissa. et arqui√®ra: » dispositif pour prendre les coquillages ( r√Ęteau et filet) ». Arqui√®ra serait donc synonyme d’arseill√®re.

Pour Mistral un arqueiro, arquieiro est une « meurtri√®re », pour labb√© de Sauvages un arkieiro une « barbacane ou chante-pleure (t. de ma√ßonnerie); soupirail d’un suoir √† ch√Ętaignes pour laisser √©chapper la fum√©e; lucarne pour √©clairer quelque endroit de la maison » d√©riv√© de arcus. Mais √† Valleraugue (Gard) un orcji√®ro (<arcaria < arca ) est un « bahut » (Bel_tout p.185). Arca « coffre » et arcus « arc » ont donc surv√©cu tous les deux!


Cherchez l’ arkieiro !

Je ne saurais d√©cider. Il n’est pas impossible que l’arseilhi√®ra soit une adaptation locale de l’hersilli√®re fran√ßaise.

Il y a des probl√®mes avec la palourde. D’apr√®s le site http://sextan.com/ il y a eu un plan de re-ensemencemnt de palourdes dans le bassin de Thau en 2005. A la fin de l’article l’auteur √©crit : L’espoir, √† terme, est de red√©marrer la p√™che √† l’arseill√®re. Voir aussi Borsa, Philip Recruitment of the clam Ruditapes decussatus in the lagoon of Thau,Mediterranean .1992 Estuarine, coastal and Shelf Science 35, 289-300.

Poster un commentaire