cat-right

Gabieu, Engabier,

Gabieu : « cage, espace entre quatre ceps, mais aussi rangĂ©e de vigne, espace entre deux rangĂ©es .  « Gabia (A.). GĂ bi (M). (Domergue Ă©crit « espace entre deux rangĂ©es » est le sens propre Ă  la bouvine camarguaise!).

Engabier « prendre la gabieu« . Engabiar (cl). Engabia (mis).

L’Ă©tymologie semble  ĂȘtre la mĂȘme que celle du français cage, Ă  savoir le latin cavea « cavitĂ©, creux; cage » .

La forme languedocienne gabia, gabio pose quelques problĂšmes de phonĂ©tique historique. En France comme en Italie on trouve des formes avec c- et avec g- Ă  l’initiale. En langue d’oĂŻl ca-  dans cage  n’est pas devenue cha-, en occitanle -v- est devenu -b- , et -be- devient normalement - ĆŸ- . Je laisse les diffĂ©rentes explications aux phonĂ©ticiens.

Dans mon dictionnaire latin j’ai trouvĂ© aussi les sens suivants de cavea : « ruche; haie, buissons Ă  l’aide desquels on protĂšge les jeunes arbres » et « les gradins du thĂ©Ăątre« . Je pense que le sens  « rangĂ©e de vigne, espace entre deux rangĂ©es » donnĂ© ci-dessus et qui n’est mentionnĂ© dans le FEW que pour l’Aveyron, s’explique Ă  partir  des derniers.

Le sens de gabio varie bien sĂ»r suivant les localitĂ©s, tantĂŽt une « cage pour des oiseaux, des poules », tantĂŽt une cagette pour faire Ă©goutter les fromages.

Un gabiaire est un « fabricant de cages », engabiar « mettre en cage, enfermer, emprisonner ».

Le dĂ©rivĂ© gabion est en ancien occitan « une petite chambre qui sert de poste d’observation », et en languedocien une « guĂ©rite ».

Poster un commentaire