cat-right

Esclop

Esclop « sabot » et ses dĂ©rivĂ©s sont limitĂ©s Ă  l’occitan et le catalan. Très vivant en Catalogne oĂą il y a beaucoup de restaurants appelĂ©s « L’Esclop« .

Les Ă©tymologistes ne sont pas d’accord sur l’origine de cette famille de mots. Le dictionnaire Ă©tymologique catalan propose un vulgair latin scloppos qui serait le rĂ©sultat d’un croisement du latin scloponeus « sabot » et de scloppus ou stloppus « bruit qu’on fait en frappant sur une joue gonflĂ©e ». Le FEW (II,795a-b) le range dans l’article cloppus « paralytique » un mot qui n’est attestĂ© que très tardivement et qui a donnĂ© clop « boiteux » en ancien occitan et ancien français, ainsi que le dĂ©rivĂ© esclope « boiteux » (DMF). Dans le commentaire l’auteur ajoute que l’origine d’esclop peut aussi ĂŞtre stloppus.

Dans beaucoup de parlers occitans le -p final est tombĂ© ou remplacĂ© par un -t. Dans plusieurs villages , par ex. Lavel (Ariège) le singulier esclop donne esclots au pluriel. La forme esclot « sabot » a Ă©tĂ© empruntĂ© par le français (Rabelais, Daudet) et par quelques parlers du Nord.

Le FEW donne un sens technique d’ esclot e.a.pour Castelsarrasin « instrument en forme de sabot, par lequel le grain tombe de la trĂ©mie sur la meule ». Je l’ai retrouvĂ© dans le site « Le Moulin de la Mousquère » riche en images.

  

L’abbĂ© de Sauvages cite le mot l’escloupĂ© « phaseole, espèce de haricot », nom probablement inspirĂ© par la forme de l’haricot. Dans la deuxième Ă©dition de son dictionnaire (S2) il ajoute le verbe clopar « frapper », sans autre explications . Ce verbe doit donc ĂŞtre rangĂ© avec l’ esclopet Voir ci-dessous.

Esclopet. Un visiteur me raconte un souvenir de jeunesse quand il passait ses vacances Ă  Marvejols dans les CĂ©vennes :

« mon grand père utilisait un morceau lisse et bien droit de sureau pour me faire un jouet, oun escloupĂ©t ou esclopĂ©t, enlevant la moelle du sureau et taillant une bagette de frĂŞne pour en faire un piston qui, en le poussant vivement dans le sureau bouchĂ© avec, je crois un morceau de ficelle de chanvre, produisait une forte dĂ©tonnation. « .

Cet esclopet est rangĂ© dans l’article stloppus « bruit d’une dĂ©tonation » dans le FEW (XII, 278a). S’agit-il d’un mot voyageur? La famille de mon informateur vit depuis des siècles en Lozère. Il faut en conclure que l’aire de esclopet Ă©tait bien plus Ă©tendue que ne pouvait savoir l’auteur duFEW.

No Responses to “Esclop”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Museo del Zueco - GuĂ­a del Turista Friki - […] del latĂ­n soccus (sandalia), mientras que el catalán esclop proviene posiblemente del occitano esclop y Ă©ste del latĂ­n scloppus …

Poster un commentaire