cat-right

Escais "sobriquet"

Escais¬† « sobriquet; moquerie »,¬†escaissar « donner un sobriquet; se moquer, railler ».

Escais « morceau ou reste d’une marchandise, coupon, √©chantillon »¬† et¬†escaissar« d√©chirer, rompre une branche d’un arbre, √©cuisser  » ont¬† une autre histoire.¬† Suivez le lien.

Un lecteur habitant la « Rue des Esca√Įs » √† Agde m’a demand√© l’√©tymologie de ce nom. Le sens le plus ancien semble √™tre « moquerie » d√©j√† attest√© par l’abb√© de Sauvages : escainoun compos√© de escai¬† « moquerie » et noun « nom »¬† > ‘sobriquet’¬† ou ‘surnom ou nom de guerre’ (S; M, Autran).¬† Mais je crois que la¬† Rue des Escais¬† fait plut√īt allusion √†¬† escais¬† « morceau ».

L’√©tymologie est le latin *capseum « cavit√© buccale » une forme secondaire de capsus « caisse; int√©rieur d’une voiture; cage pour les animaux sauvages ». Ce sens est conserv√© en ancien occitan cas « caisson, ballot » et √† Castres cals « sorte de voli√®re ». Latin capsus avait aussi le sens « vessie destin√©e √† recevoir une farce » qui est √† l’origine du sens du mot ancien proven√ßal cas « trou d’une aiguille par lequel passe le fil » (Arles 1400), conserv√© tel quel √† Castres.
La forme *capseum d√©signe la « cavit√© buccale » ou les « parois int√©rieures de la bouche », ce qui donn√© en ancien occitan cais « machoire », conserv√© √† Puisserguier et dans l’Aveyron cais. Un d√©riv√© caissal signifie « dent molaire » (St.Andre de Valborgne).¬† A partir du sens « machoire » s’est d√©velopp√© en ancien occitan le sens « joue’ , conserv√© dans l’Ari√®ge k√®ch.L’expression far col e cais « faire la moue, minauder » est √† l’origine du¬† verbe escaisar « se moquer de quelqu’un »¬† ce qui a abouti √†¬† Puisserguier √† escaiss√† « donner des surnoms ». Ensuite¬† a √©t√© d√©riv√© le substantif escai(s) « moquerie, surnom, sobriquet ».

Catalan queix « m√Ęchoire » et espagnol quijada « joue » appartiennent √† la m√™me famille de mots.

Poster un commentaire