cat-right

Duc, dugou

Duc, du « duc »; ducat « duchĂ© ». Quand les Francs ont envahi la Gaule et Ă©tabli l’ordre, ils ont repris l’organisation de l’administration romaine et les noms des diffĂ©rentes fonctions. L’Ă©tymon est le latin dux, ducem « chef ».   Les ducs exercaient, au nom du souverain, des pouvoirs de nature militaire et judiciaire sur un ensemble de comtĂ©s. (voir Wikipedia). C’est le sens le plus ancien du mot.

La premiĂšre attestation de duc pour dĂ©signer le « Rapace nocturne de la famille des StrigidĂ©s, aux yeux gros, ronds, tournĂ©s vers l’avant et entourĂ©s de disques de petites plumes effilĂ©es qui se dressent en aigrettes de chaque cĂŽtĂ© de la tĂȘte (ce qui les distingue des chouettes*) (TLF),date de 1165. L’explication de cette Ă©volution sĂ©mantique serait le fait que le duc est souvent entourĂ© d’un nuage d’autres oiseaux quand il apparaĂźt en plein jour. Une autre explication est donnĂ©e dans R.Richter, p.114. D’aprĂšs lui Aristote raconte qu’un duc accompagnait des cailles pendant leur voyage vers le Sud en automne. L’abbĂ© de Sauvages pense que l’origine du nom du(c) « hibou » est une  onomatopĂ©e, mais les Ă©tymologistes n’y croient pas, sans pouvoir donner une explication 100% satisfaisante de cette Ă©volution sĂ©mantique. Ecoutez le cri du grand duc et vous serez d’accord avec moi que cela ressemble plutĂŽt Ă  « hibouou » qu’Ă  « duuuuc » . Peut-ĂȘtre quand on pense à  la prononciation des Romains « douououc ».

Le Thesoc donne la forme dugou pour des parlers des Alpes-Maritimes et la LozĂšre en les classifiant comme le type dugol (??) et comme Ă©tymon duculu* ou ducu* (??). Je pense que la terminaison en -ou est une transformation due Ă  l’influence du français hibou, ou des parlers du nord de l’Italie : GĂȘnes dugou, Valsesia dugu. Pour d’autres noms du grand duc voir Rolland, Faune 2, p.50 ss. Vous trouverez des toponymes du type Canta-duc en cliquant ici. Il s’agit d’un article cantare dans la toponymie galloromane; cf canta-perdris.

En occitan duc, dugon, du(g)a etc. a pris au figurĂ© un sens pĂ©joratif; « niais, imbĂ©cile ». Duganel, duganeou « petit duc; nigaud, innocent ». Je pense que cette Ă©volution s’est produite Ă  partir du verbe duca « regarder sans rien dire; bayer aux corneilles » ( Mistral et Sauvages). 

Nouveau. Cette interprĂ©tation est probablement erronĂ©e. Il s’agit peut-ĂȘtre d’une Ă©volution sĂ©mantique de deganel, deganeu, duganau variante de uganau « huguenot »,  ou d’une fusion de ces deux mots.  On n’a pas d’attestations de deganel « imbĂ©cile »Â  dans les textes anciens.  Voir cet article.

………………
………………grand duc ………………………………………………Grand duc Henri (Luxembourg)

Voir aussi l’article  douts

Poster un commentaire