cat-right

Fan, efan

Fan dans les expressions fan de chichourles (Lhubac¬†= « exclamation d’admiration ou d’√©tonnement »; Alibert = chichorla « ortolan »; Mathon « juron qui nomme le sexe de la femme » ). Pour chichourle = jujube¬† = didoulo suivez ce lien.

                                                                                         

D’apr√®s notre femme de m√©nage l’expression fan de chichourles est souvent utilis√©e par les joueurs de carte. Marius Autran de La Seyne √©crit que c’est une abr√©viation du mot « enfant » qui est ensuite introduite dans beaucoup d’exclamations : tr√®s fr√©quemment utilis√© dans des formules exclamatives, dans toutes sortes de situations : surprise, admiration, d√©sarroi, etc. : Fan de garce ! Fan de petan ! Fan de chichourle ! Fan des pieds ! Oh ! Fan ! etc.
Dans le site de Georges Mathon, , je trouve une petite histoire en patois O fan de pié .

L’article infans « enfant » dans le FEW montre qu’en effet la forme efan est typique pour l’occitan (√† voir chez Ronjat 2,p.211). La forme sans -n- dans la premi√®re syllabe est tr√®s ancienne et se trouve d√©j√† en latin dans des tablettesdu 6e si√®cle, appel√©es « tabellae defixionum » inscrites avec des mal√©dictions qu’on a trouv√©es entre autres en Auvergne.¬†Il s’agit d’un rite d’envo√Ľtement tr√®s ancien connu des Egyptiens, des Grecs et des Romains. L’instrument en est le plus souvent des tablettes de plomb, roul√©es ou pli√©es et perc√©es d’un ou plusieurs clous.

Poster un commentaire