cat-right

Barrica

Barrica, barriquo « espèce de tonneau » Dans les parlers occitans (et pas seulement en gascon comme prĂ©tend Mme H.Walter) il y a eu un autre dĂ©rivĂ© de la mĂŞme racine *barr-, le type *barrikka toujours avec le sens « espèce de tonneau », ancien occitan barrica, Alès bariquo. DĂ©rivĂ© d’une racine barr* voir  baraou. Le mot avec la chose ont Ă©tĂ© empruntĂ©s par le français barrique.

Comme on pouvait s’y attendre, les Français du nord en ont fait un tout autre usage. A partir du XVIe siècle ils remplissent les barriques de terre ou de matières combustibles pour se mettre Ă  couvert et se battre contre l’ennemi ou pour incendier les vaisseaux ennemis ». Cette utilisation des barriques est devenu tellement populaire qu’on en faisait des rangĂ©es, des barricades. La « JournĂ©e des Barricades de 1588.  »

Les barricades Ă  Paris en 1853

Les révolutions françaises de 1830 et de 1848 ont rendu le mot et la chose populaire dans le monde entier : anglais, allemand Barrikade, néerlandais barricade, italien, espagnol etc.

 

Poster un commentaire