cat-right

Serpol, serpolet, serpolhet

Serpol, serpolet, serpolhet « serpolet, thymus serpullum », vient du latin serpullum, que les Romains avaient emprunté au grec ‘erpollon, un dérivé de ‘erpein « ramper ». Les auteurs romains avaient déjà rétabli le s- initial, pour le rapprocher de serpere « ramper ».

Les Occitans ont ensuite prêté le nom de la plante aux Français d’oïl, qui n’ont pris que le diminutif depuis 1500 environ.

Quand nous étudions les noms des plantes, nous constatons très souvent qu’l y a une grande confusion d’une part et beaucoup de noms différents d’autre part. Voir p.ex. Thesoc « thym », ou ici pebre. Ceci n’est pas le cas pour serpullum, qui désigne par-ci par là aussi le « thym ». Il s’agit d’une plante rampante. Le mot est donc très « motivé ». Il n’y a qu’une exception d’après le FEW, c’est Trèves (Gard) où serpoul est le « cerfeuil » et le serpolet s’appelle le roubenet. (Peut-être s’agit-il d’une confusion )

     

                Thym                                                                   serpolet                                     cerfeuil

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *