cat-right

Garbi et Magreb

Garbi, garbin « vent d’ouest » est un mot de la navigation méditerranéenne. Nous ne le trouvons qu’en provençal et en languedocien, par exemple  à Pézenas.  A Clermont l’Hérault existe le dérivé garbinada « petite pluie de courte durée ».  A Montagnac Raymond Jourdan a noté le dérivé garbinaois  qu’il définit comme  le vent des dépiqueurs « Bent das quauquaris ».  Voir le commentaire en cliquant sur le titre de cet article.

L’étymologie de Garbi   est  l’arabe ġarbi« de l’ouest ».  cf. esp., it. garbino, cat. garbi et  garbinada. FEW 19,51b.

L’article de Mistral:

garbinMistral

Le commentaire m’a incité à revoir un peu cet article et j’ai vu que garbin ou  guerbin  est attesté en ancien français, mais toujours chez des auteurs originaires du Midi ,  qui y ont vécu comme Rabelais ou qui  écrivent sur le Midi.  Dans le Dictionnaire du Moyen Français (DMF) vous  pouvez trouver une attestation et surtout un lien direct vers le  Dictionnaire Etymologique de l’Ancien Français  mis en ligne! DEAF garbin.  L’étymologie = « histoire du mot »  décrite dans le DEAF  nous explique que

ġarbi « occidental » est un dérivé du verbe arabe ġaraba « se coucher » en parlant du soleil  d’où aussi ġarb « ouest »  employé au sens de »vent qui vient des régions occidentales du monde arabe » (Maroc, Algérie, Tunésie, ainsi que l’ancien Espagne des Maures, régions appelées maġrib,  en langage populaire maġreb  dont le second élément est aussi un dérivé du verbe ġaraba, ma-  étant un préfixe toponymique.

Voir Wikipedia pour plus de détails sur le sens actuel de Maghreb.

4 Responses to “Garbi et Magreb”

  1. gerardj2 dit :

    Bonjour,
    dans un cahier de souvenirs de mon père (le douzième), je trouve la phrase suivante :  » Ce vent d’été, c’est le garbinaois, le vent des dépiqueurs, de « garbos » = gerbes. il suit le soleil, se lève vers 9 ou 10h à l’Est, et tourne ensuite au Sud vers Midi et l’après-midi vers l’Ouest. On l’appelle aussi « Bent das quauquaris » (vent des dépiqueurs) ».
    J’ai trouvé le terme Garbin chez Mistral comme le nom d’un vent du sud-ouest, mais aucune référence pour les dépiqueurs.

  2. Robert Geuljans dit :

    Une nouvelle attestation très intéressante. Il n’y en a pas beaucoup. L’étymologie proposée par R. Jourdan est un bel exemple de ce qu’on appelle de l’étymologie populaire, c’est-à-dire la tendance à « motiver » le vocabulaire. Voir mon Introduction à ce propos.

  3. Michel Chauvet dit :

    La région du Portugal Algarve a le même sens : al-Gharb.

    Par ailleurs, Maghreb s’oppose à Machrek (l’est).

  4. Robert Geuljans dit :

    Une amie, originaire de Cannes, me signale que pour elle un garbin est un « petit vent » et que le mot est vivant en français régional.

Répondre à gerardj2 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *