cat-right

Tapar, tap

Tapar v.tr. « boucher ». Alibertdonne les sens suivants  » fermer, clore, couvrir, cacher, rassasier », qui s’expliquent tous √† partir du sens « boucher ».¬† Tapar « boucher » est attest√© depuis le XIVe s. en ancien occitan et en ancien catalan. Le verbe fran√ßais taper « boucher » terme maritime (TLF),¬†a √©t√© emprunt√© √† l’occitan au XVIIIe si√®cle,¬† ainsi que le d√©rive tape ‘bouchon » terme technique (TLF tape2).

Les sens « saisir, frapper, tasser », qui n’appartiennent pas √† cette famille, mais √† celle de l’onomatop√©e tapp-. Voir pour l’√©tymologie de ce groupe le TLF taper1

Le FEW distingue deux familles de mots pour tapar « boucher ». Dans le Nord, jusqu’√† la Loire nous trouvons des repr√©sentants du substantif francique *tappo « bouchon en bois  » (allemand Zapfen  » fausset, robinet de f√Ľt ») > fran√ßais tapon, tampon et au Sud de la Loire le verbe gotique *tappon « boucher ». Voir Grimm).

Le verbe tapar « boucher » et le d√©riv√© tap « bouchon » sont¬† vivants dans tout le domaine occitan. (voir Thesoc, s.v. bouchon; fausset). Voir aussi l’espagnol tapar « boucher, cacher, fermer » et le substantif tapas « un petit bouchon en accompagnement de l’ap√©ro » qui a conquis le monde entier1

Grimm √©crit que les tonneaux anciens n’avaient qu’une bonde en haut et que plus tard on a fait un petit trou cylindrique en bas pour pouvoir tirer le vin ou la bi√®re. Ensuite on a eu l’id√©e de faire une canelle et un robinet dans le bout de bois. Les Romains ont copi√© cette technique des Germains.

       

robinet de f√Ľt.¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† espagnol tapas ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† n√©erl. tappen ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† n√©erl. et ¬†anglais tap
Le verbe anglais to tap signfie e.a. « tirer un liquide d’un f√Ľt ».

                     Tattoo            

Tout le monde conna√ģt le tattoo d’Edimbourg. Tattoo est un mot d’origine n√©erlandaise taptoe et compos√© de tap + toe litt√©ralement « tap ferm√© ». Un signal ou bruitage militaire qui rappelait les soldats ou les matelots au quartiers. Plus tard la police faisait la ronde des bars et tavernes pour la fermeture des taps. Il n’y a pas si longtemps c’√©tait tattoo √† 11H00 du soir en Angleterre.(Harper) . Voir aussi cobrifuoc « couvre-feu » pour les bruitages militaires.

Une belle histoire dans WordlWideWords sur l’expression tapping the Admiral ce qui veut dire « prendre une petite gorg√©e d’un alcool fort ».

__________________________________________________

Notes
  1. Le mot tapa  est presque un faux ami.  Voici le riche développement:

    tapa1.

    (Quizá del gót. *tappa).
    1. f. Pieza que cierra por la parte superior cajas o recipientes.
    2. f. Cubierta córnea que rodea el casco de las caballerías.
    3. f. Cada una de las capas de suela del calzado, especialmente la que est√° en contacto con el suelo.
    4. f. Cada una de las dos cubiertas de un libro encuadernado.
    5. f. Compuerta de una presa.
    6. f. Carne de la ternera que corresponde al medio de la pierna trasera.
    7. f. En las chaquetas, abrigos, etc., vuelta que cubre el cuello de una a otra solapa.
    8. f. Peque√Īa porci√≥n de alg√ļn alimento que se sirve como acompa√Īamiento de una bebida.
    9. f. C. Rica. Lo m√°ximo, lo mejor. El equipo de Alajuela es la tapa.
    10. f. C. Rica. En las carboneras, le√Īa gruesa que se pone sobre la le√Īa que va a ser carb√≥n para evitar que la tierra se introduzca entre ella.
    11. f. Filip. Tasajo o cecina.
    12. f. Guat. palabrota.
    13. f. pl. Conjunto de mantas y colcha de la cama.
    14. f. pl. C. Rica. trasero (‚ÄĖ nalgas).
    ~ de los sesos.
    1. f. coloq. Parte superior del cr√°neo.
    abrir, levantar, reventar, saltar, o volar a alguien la ~ de los sesos.
    1. locs. verbs. Romperle el cr√°neo.
    2. locs. verbs. Darle un tiro en el cr√°neo.
    meter en ~s.
    1. loc. verb. Impr. Colocar dentro de ellas el libro ya cosido y preparado para encuadernar.

Poster un commentaire