cat-right

Rabinar

Rabinar « br√Ľler, griller »est devenu rabiner¬† en fran√ßais r√©gional.¬† « Passar lo gig√≤t dins la farina e lo rabinar dins l‚Äôu√®li. « 

L’√©tymologie de ce mot est int√©ressante parce qu’elle montre que l’√©volution s√©mantique peut √™tre capricieuse .¬† L’histoire des diff√©rentes significations¬† est¬† bien plus int√©ressante¬† que le fait de savoir qu’il vient du latin rapina.

Le mot latin rapina¬† signifie « vol, pillage; action d’emporter (au propre et au figur√©), et le verbe rapere¬† dont il est d√©riv√© signifie « saisir vivement » √©galement au propre et au figur√©.¬†¬†¬† En ancien picard et en anglonormand nous retrouvons ce sens dans le mot ravine avec ce sens « vol ».¬† Le verbe anglais to raven « vivre de rapine; piller, d√©pouiller » et l’adjectif ravenos « vorace, f√©roce » vient de l’anglonormand.

Mais ailleurs c’est l’√©l√©ment « imp√©tueux, violent; force » qui a domin√© et l’√©l√©ment « vol, rapine » s’est perdu. Ainsi en ancien fran√ßais ravine signifie « imp√©tuosit√©, √©lan, violence » comme ancien occitan rabina et en occitan moderne le d√©riv√© rabinos « imp√©tueux, hargneux ».¬†

D√©j√† en¬† latin¬† cette notion de violence est appliqu√©e au feu ou √† la chaleur.¬†Dans le Gafiot¬† rapere¬† est cit√© avec les sens « prendre feu rapidement » et¬† « prendre rapidement une couleur ».¬† En occitan¬† rabinar devient ¬† « bruler, roussir, griller ».¬† En languedocien lo rabinel¬† sont des « lardons rissol√©s √† la po√™le » (Mistral).¬† Dans les C√©vennes on appelle rabanelo ce qu’ailleurs est la castagnado. Cette √©volution s√©mantique est limit√©e au proven√ßal et √† l’est-languedocien.¬† Une belle expression est cit√©e par¬† l’abb√© de Sauvages : un rabino-sardo  » un avare qui met si peu d’huile dans la po√™le √† frire les sardines qu’il les brule au lieu de les frire ». Le substantif rabina¬† est « ce qui reste attach√© au fond d’une casserole quand le mets a pris trop de feu ».

rabanelo

Par contre appliqu√©e √† l’eau cela donne des ravines « pluies torrentielles » et par une √©volution qui la cause √† l’effet¬† « petit ravin creus√© par un torrent » > » ravin creus√© par les eaux » > « ravin » et le mot fran√ßais ravin.¬† A La Canourgue rabino est « une pente lav√©e par des torrents ». Ravin¬† a √©t√©¬† emprunt√© par le n√©erlandais ravijn, anglais ravine « ravin ».

Ces √©volutions s√©mantiques tr√®s sp√©ciales ont laiss√© un vide, et le fran√ßais comme l’occitan ont emprunt√© tr√®s t√īt le mot latin rapina avec le sens « vol ». Pour Giraut de Bornelh , un troubadour limousin du XIIe si√®cle, un rapin est un « voleur » et en languedocien moderne √† La Canourgue un « √©pervier » est un ausel de ropino, √† P√©zenas un rapino devient un « orfraie ».

                                                                                                          .                      

ausel de ropino l’√©pervier ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬†¬† rapino « orfraie’.

Je n’ai pas d’explication pour la signification¬† « r√©gal donn√© √† l’occasion d’un bapt√™me » de rabinosa.¬† Dans le site Ostal Joan Bodon¬† rabinosa = taulejada « banquet ». Si « banquet » est le sens d’origine, il est possible que ce sens s’est d√©velopp√© √† partir du sens « grillade » et il fait partie du groupe rabinel.

Poster un commentaire