cat-right

Ola

Ola « marmite », oĂ»la (S)


Une Ă oula  en bronze  de la VallĂ©e d’Aoste,  utilisĂ©e pour faire la polenta.


C’est un autre mot que nos parlers ont conservĂ© avec la forme et le sens latin, en latin classique aula, mais dĂ©jĂ  CicĂ©ron Ă©crit olla et en latin il y a toute une sĂ©rie de dĂ©rivĂ©s comme ollicula ou ollula « petite marmite » et ollicoquus « cuit Ă  la marmite » et ollarius  » relatif aux pots, aux marmites » et plus tard « potier », voir  l’article  olaire.

Il a aussi existĂ© en ancien français et en français moderne oule dans le dictionnaire de TrĂ©voux avec le sens « charnier Ă  tenir un demi cochon dans le sel » ainsi que dans les patois. Mais en dehors de l’occitan et du franco-provençal gĂ©nĂ©ralement avec un sens spĂ©cifique comme « grand pot, pot en terre, pot au lait ». Par exemple  Ă  Usiers (prĂšs de Pontarlier, Doubs) c’est un  « trou en terre qui sert de marmite aux bergers pour cuire les pommes de terre ». Par contre il semble qu’en occitan c’est le mot courant pour « marmite », comme en latin.

Dict. Toponymique du Gard.

La carte 349  ola  « marmite » dans  Lectures de l’ALF  donne une image tronquĂ©e de l’aire aula. Il faudra la complĂ©ter avec les donnĂ©es du FEW.

DĂ©rivĂ©s :  olada ‘potĂ©e’ , olaire, oleta ‘petit pot’ oliĂšr. Olla en catalan.

Poster un commentaire