cat-right

Gralha, graula

Gralha, graula¬† « corneille » vient du latin gracula,¬† femelle du graculus « choucas », l’esp√®ce la plus petite du genre corbeau, environ 33cm, de la grosseur d’un pigeon, au plumage noir, vivant en soci√©t√© et habitant volontiers les lieux √©lev√©s (tours, clochers), les ruines ou les falaises d’Europe ». La corneille qui vit √©galement en troupeaux est plus grande, environ 47 cm, que le choucas. Le corbeau, corb < latin corvus,¬† d√©form√© en gorp, est bien plus grand, de 56 √† 69 cm et vit en solitaire.¬† L’√©volution s√©mantique est facile √† comprendre. Actuellement il y a beaucoup de gens qui appellent la gralha¬† « corbeau ».
Gralha
est g√©ographiquement limit√© √† l’occitan et au sud du franco-proven√ßal.¬† Catalan gralla; espagnol graja.¬† Gracula est manifestement une onomatop√©e : en n√©erlandais : kraai, allemand Kr√§he, anglais crow. Quand elle chante, la corneille craille (prononc√© exactement comme le n√©erlandais kraai ) ou graille, mais le corbeau croasse.
En latin tardif on trouve aussi la forme graula conserv√© dans les patois du nord du franco-proven√ßal et dans les patois de l’ouest du domaine d’o√Įl.

      
choucas¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† ¬†¬†¬†¬†¬†¬†gralha¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† corbeau¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†agraio a b√® jhao√Ľne

 En Camargue, pendant la course dans les arènes, les razeteurs sont parfois appelés les grailles en français régional. Voir pour une description exhaustive le site de René Domergue.

¬†J.Seguier a not√© dans le Gard agraille « corneille » (vers1770), mais¬† Rolland a trouv√©¬† pour le Gard agra√Įoun « choucas », comme Honnorat pour le proven√ßal : agralhoun. Un agra√Įo √† b√® jhao√Ľne est un « chocard des Alpes » (Gard d’apr√®s Crespon, cit√© par Rolland).

Voir aussi l’article caoucalla et le Thesoc pour d’ autres noms de la corneille et les esp√®ces apparent√©es.

Poster un commentaire