cat-right

Ensarria(da)

Ensarria(da) s.f. « sacoche », ensarriada « contenu d’une sacoche ». (Panoccitan). Alibert donne des d√©finitions plus pr√©cises : ensarrias f.pl. « grands cabas de sparterie qui se placent de chaque c√īt√© du b√Ęt des b√™tes de somme ».

Mais¬† une ensarriada est aussi une « ravine », et le verbe ensarriar « creuser des ravines », comme verbe r√©fl√©chi il signifie « s »√©garer; battre la campagne ». Etonn√© de trouver ensemble une ravine et une sacoche j’ai cherch√© une explication dans leur histoire.

Le lien entre ensarriar et ensarriada √©tymologie n’est pas √©vidente. Tous les mots que l’on trouve dans les langues romanes supposent une origine *sahrjo avec le sens « panier, corbeille ». Dans le sud de l’Allemagne existe le mot sahar « jonc ». Or, le mat√©riel utilis√© pour ces paniers est du jonc ou de l’esparto et cela permet d’apr√®s le FEW de supposer une origine germanique. Pour les parlers occitans, il faudrait supposer une forme gotique *sahrrja.

En ancien languedocien du XIIe si√®cle (N√ģmes, Montpellier, Narbonne) est attest√© le pluriel sarrias  » manne √† double compartiment mise √† cheval sur le b√Ęt des mules ». Un verbe *ensarriar avec le sens « mettre dans les sarrias » a d√Ľ exister (Il y a encore beaucoup de manuscrits en occitan √† d√©pouiller !). A partir de ce verbe a √©t√© form√© le substantif ensarri « manne √† b√Ęt en treillis », ensarios « les cabas qu’on met sur la barde d’un cheval »¬† (S1).

jonc     ensarias    esparto

jonc                                             ensarios                                                    esparto

L’√©volution s√©mantique de ensarriado « contenu des panier » > « ravine; torrent qui descend avec imp√©tuosit√© des montagnes » n’est pas √©vidente. Le FEW l’explique par une image : des ensarriados pleines de terre et de cailloux se vident en descendant de la montagne lors des grands orages et cr√©ent les ravines. Les formes avec ei- < ex- ( sortir ) au lieu de en- < in- (mettre dans) s’expliqueraient aussi par cette image.
Je dois dire que je ne suis pas convaincu, mais je n’ai pas une autre √©tymologie √† vous proposer. Si vous avez une id√©e, n’h√©sitez pas √† me contacter. !

Poster un commentaire