cat-right

Ensarria(da)

Ensarria(da) s.f. « sacoche », ensarriada « contenu d’une sacoche ». (Panoccitan). Alibert donne des définitions plus précises : ensarrias f.pl. « grands cabas de sparterie qui se placent de chaque côté du bât des bêtes de somme ».

Mais  une ensarriada est aussi une « ravine », et le verbe ensarriar « creuser des ravines », comme verbe réfléchi il signifie « s »égarer; battre la campagne ». Etonné de trouver ensemble une ravine et une sacoche j’ai cherché une explication dans leur histoire.

Le lien entre ensarriar et ensarriada étymologie n’est pas évidente. Tous les mots que l’on trouve dans les langues romanes supposent une origine *sahrjo avec le sens « panier, corbeille ». Dans le sud de l’Allemagne existe le mot sahar « jonc ». Or, le matériel utilisé pour ces paniers est du jonc ou de l’esparto et cela permet d’après le FEW de supposer une origine germanique. Pour les parlers occitans, il faudrait supposer une forme gotique *sahrrja.

En ancien languedocien du XIIe siècle (Nîmes, Montpellier, Narbonne) est attesté le pluriel sarrias  » manne à double compartiment mise à cheval sur le bât des mules ». Un verbe *ensarriar avec le sens « mettre dans les sarrias » a dû exister (Il y a encore beaucoup de manuscrits en occitan à dépouiller !). A partir de ce verbe a été formé le substantif ensarri « manne à bât en treillis », ensarios « les cabas qu’on met sur la barde d’un cheval »  (S1).

jonc     ensarias    esparto

jonc                                             ensarios                                                    esparto

L’évolution sémantique de ensarriado « contenu des panier » > « ravine; torrent qui descend avec impétuosité des montagnes » n’est pas évidente. Le FEW l’explique par une image : des ensarriados pleines de terre et de cailloux se vident en descendant de la montagne lors des grands orages et créent les ravines. Les formes avec ei- < ex- ( sortir ) au lieu de en- < in- (mettre dans) s’expliqueraient aussi par cette image.
Je dois dire que je ne suis pas convaincu, mais je n’ai pas une autre étymologie à vous proposer. Si vous avez une idée, n’hésitez pas à me contacter. !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté Pour laisser un commentaire