cat-right

Cleda

Cleda, cledo « bâtiment pour sĂ©cher les châtaignes; claie pour battre la laine; ratelier pour le bĂ©tail; herse » du latin cleta .

       Une cledo transformé en gîte

une claie dans la Meuse, c’est pas pareil!

Il n’y a pas d’attestations très anciennes en latin du mot *cleta  la forme qu’on suppose être à l’origine du languedocien cledo et du français claie.  *cleta  est très probablement d’origine gauloise, la langue des Celtes sur le continent.  Nous trouvons des représentants de *cleta dans tous les patois français,  en catalan, portugais, basque et piémontais. A voir la nouvelle notice dans le TLF-Etym.

La notion « claie » se spĂ©cifie selon les besoins des utilisateurs :  près de Namur en Belgique  cloĂŻe  signifie « appareil suspendu au plafond pour faire sĂ©cher les sabots », dans la Meuse c’est un « filet »,   un peu partout c’est « une barrière ou une clĂ´ture dans les champs  en treillage», dans l’Aveyron clĂ©do  « claie Ă  battre la laine » et dans le dĂ©partement du Lot et Garonne clède  « plusieurs morceaux de bois ajustĂ©s qu’on met de chaque cĂ´tĂ© de la charrette pour transporter de la paille ou du foin ».  A BĂ©ziers oĂą il n’y a  pas de châtaignes,  cledo est le « râtelier  pour le bĂ©tail » en provençal cledo  dĂ©signe aussi la « herse », dans la Creuse et la Corrèze la « cage Ă  fromage » (Thesoc).
Comme dérivés de cledo nous trouvons entre autres en  languedocien cledado « récolte de châtaignes » et à Aix-en-Provence cledá « fermeture ».

Important! Aucune des significations que je viens de donner n’est prĂ©sente dans le TLF! Notamment le sens « une barrière ou une clĂ´ture dans les champs  en treillage». L’expression « prendre la clĂ© des champs » devient comprĂ©hensible quand on l’Ă©crit « prendre la claie des champs ». Je vous rappelle qu’un peu partout c’est « une barrière ou une clĂ´ture dans les champs  en treillage»!  La francisation des noms a donnĂ© de curieux rĂ©sultats.

Poster un commentaire