cat-right

Capitelle

Capitelle ¬ę¬†cabane de vigne en pierre s√®che¬†¬Ľ.

Le latin tardif¬† capitellum, un diminutif de caput ¬†¬ę¬†t√™te¬†¬Ľ,¬† signifie ¬†¬ę¬†chapiteau d‚Äôune colonne¬†¬Ľ et ¬ę¬†t√©ton¬†¬Ľ. Mais on¬† est rest√©

¬†conscient que c‚Äô√©tait un diminutif de caput ¬†qui signifiait aussi ¬ę¬†chef, ma√ģtre¬†¬Ľ. Ainsi nous trouvons en ancien occitan capdel ¬†avec le sens ¬ę¬† chef, commandant, seigneur, ma√ģtre, etc¬†¬Ľ, cf. espagnol caudillo.

Au XIIe si√®cle capitellum a √©t√© de nouveau emprunt√© au latin avec le sens ¬ę¬†chapiteau¬†¬Ľ, ¬†en ancien occitan ¬†capitel¬†¬† et √† partir de ce sens, d‚Äôautres significations¬† comme¬† ¬ę¬†toiture d‚Äôun auvent, porche d‚Äôune √©glise, petit hangar¬†¬Ľ et m√™me ¬ę¬†couvercle d‚Äôun pot¬†¬Ľ, se sont d√©velopp√©s. Ce que ces significations ont en commun c‚Äôest la forme arrondi du haut, du toit etc. Et nous voil√† arriv√©s aux CAPITELLES ¬†n√ģmoises mot attest√© depuis 1620 d‚Äôapr√®s Lassure.( Lassure, un site magnifique, qui vaut le d√©tour.) Au XXe si√®cle le mot capitelles ¬†a eu un grand succ√®s dans tout le Languedoc Roussillon gr√Ęce aux √©rudits gardois et ard√©chois, tout en supplantant les mots locaux. Pour plus de renseignements sur les diff√©rents noms et leur histoires des constructions en pierre s√®che,

CoupoleCapitelleP

¬†A droite une coupole de capitelle vue de l’int√©rieur, prise dans la « Combe des Bourguignons » √† Marguerittes (Gard)

 

Quelques excursions √† l’estranger

Au XVe si√®cle , il y¬† avait dans l‚Äôarm√©e du roi beaucoup d‚Äôofficiers¬† d‚Äôorigine gasconne, notamment les fils qui √©taient n√©s apr√®s l‚Äôa√ģn√© dans les familles nobles. A la cour ils √©taient d√©sign√©s comme¬† des cadets ¬ę¬†jeune chef¬†¬Ľ avec la prononciation gasconne o√Ļ capd√® ¬†√©tait devenu cad√® . N√©erlandais cadet est une jeune officier √† l’√©cole militaire e.a. la Koninklijke Militaire Academie √† Breda. Ce n’est pas un souvenir de l’occupation fran√ßaise sous Napol√©on. La premi√®re attestation date de 1723, et ant√©rieurement avec le sens de « jeune fils » . +ici

Tr√®s courant et avec une orthographe adapt√©e est le mot kadetje, diminutif de kadet, pour d√©signer un petit pain avec une fente au milieu. Ensuite par analogie « le post√©rieur », sens attest√© √©galement en fran√ßais, TLF : « Rem. Le mot cadet est √©galement employ√© pour d√©signer (p. anal. de rang, de place : 1) le post√©rieur (cf. ZOLA, L’Assommoir, 1877, p. 437); ». Un cadet est aussi un type de bateau √† voile( mot international), et un mod√®le de la marque Opel.
Fran√ßais cadet a √©t√© prononc√© [kawdi]¬† en Ecosse, pour nommer le jeune valet qui s’occupait des golfsticks et les transportait dans un genre de chariot. Le mot a retravers√© la Manche, dans la forme anglaise caddy ou caddie.

                                           Cadet                                       à droite: Kadetje                                     Opel Cadet                              caddie

Capitellum « petite t√™te »¬†est √©galement √† l‚Äôorigine du mot cadeau mais c‚Äôest une autre histoire. Au d√©but du 15e si√®cle, un cadeau est d’abord une « lettre capitale orn√©e de traits de plume » souvent¬† c’est l’initiale d’une rubrique (= « en rouge »). Ensuite au milieu du 17e si√®cle cadeau prend aussi le sens de « f√™te galante offerte √† une dame; r√©gal », probablement un raccoourci de « invitation √©crite avec des belles lettres capitales √† une telle f√™te ». De l√† √† partir de la fin du 18e si√®cle « pr√©sent destin√© √† f√™ter quelqu’un ». Emprunt√© par le n√©erlandais tel quel cadeau orthographi√© aussi kado.

Poster un commentaire