cat-right

Borio

Boria,¬† borio s.f. « m√©tairie »¬† en fr. r√©g.borie ¬ę¬†francisation du terme proven√ßal b√≥ri (masculin).

Ceci n’est pas un b√≥ri¬†¬† mais une¬† capitelle.

 

Christian Lasure écrit à propos de ce mot :

« employ√© au 19e si√®cle uniquement dans le sens p√©joratif de « masure », de « cahute » (comme l’indique Frederic Mistral dans son Tresor do√Ľ Felibrige) apr√®s avoir d√©sign√© une « ferme » aux 17e et 18e si√®cles (ainsi que l’attestent la toponymie et les documents d’archives), le mot borie, pris dans l’acception nouvelle de « cabane en pierre s√®che », a √©t√© popularis√© par certains arch√©omanes proven√ßaux de la 2e moiti√© du 19e et du d√©but du 20e, pour habiller arch√©ologiquement un objet d’√©tude purement ethnologique et par trop contemporain; ce contresens, qui r√©serve aux vestiges de l’habitat rural saisonnier ou temporaire une appellation qui ne s’appliquait qu’√† l’habitation permanente, a √©t√© repris par Pierre Desaulle dans les ann√©es 1960 avec son livre « Les bories de Vaucluse » (3), par Pierre Viala dans les ann√©es 1970 avec son mus√©e de plein air « Le village des bories » (4) et enfin par le Parc du Luberon dans les ann√©es 1990 avec son livre touristique « Bories » (5); la vogue du terme a m√™me gagn√© le P√©rigord dans les ann√©es 1970, non sans y entrer en conflit avec l’acception d’ « exploitation rurale », de « ferme isol√©e » auquel ce mot √©tait cantonn√© jusque l√† dans cette r√©gion;¬†¬Ľ

Etymologie : latin bovaria¬† un mot qui a a √©t√© cr√©√© au Moyen Age avec le sens ¬ę¬†√©table pour les bŇďufs¬†¬Ľ dans la langue de l‚Äôadministration et des abbayes. FEW I, 476. Sens adapt√© et conserv√© √† Valleraugue (Gard), o√Ļ il n’y a pas de bŇďufs : borio « bergerie en haut des montagnes » Atger,p.10.
En ancien occitan boaria ¬†signifie ¬ę¬†m√©tairie¬†¬Ľ, borio en languedocien. Ni le sens ¬ę¬†masure¬†¬Ľ, ni le sens ¬ę¬†cabane¬†¬Ľ¬† sont¬† attest√©s dans les dictionnaires dialectaux.¬† C’est un sujet √† approfondir…

Un visiteur me¬† confirme: « Dans le carron de Sigean (11130) je trouve pour 1538 2 bories qui sont bien des m√©tairies – et en aucun cas des capitelles !!! »

La dormeuse a consacr√© un article aux vestiges de¬† La Bouriette √† Pamiers (Ari√®ge).¬† Une illustration parfaite de ma devise « Parcourir le temps c’est comprendre le pr√©sent ».

   

Avenue de la Bouriette  (Pamiers)                     Photos de la Dormeuse.

Pour plus de renseignements sur les différents noms et les histoires des constructions en pierre sèche visitez le site exceptionnel de Christian Lasure

Poster un commentaire