cat-right

Irange

Irange « orange ». Pourquoi dit-on irange de la rive droite du Rhone jusqu’en BĂ©arn et en basque iranja? Mystère! Et pourquoi arange en provençal? A l’est du RhĂ´ne le mot arange, attestĂ© (provisoirement) depuis 1373, est venu avec le fruit du Sud de l’Italie : arancia. L’Ă©tymologie est l’arabe naranga « orange ». Une narange est rapidement passĂ© dans la prononciation Ă  une arange. Le fruit dĂ©signĂ© par arange / irange au Moyen Age est l’orange amère, qui en français moderne s’appelle aussi bigarade, un autre mot empruntĂ© au provençal bigarrado « espèce d’orange aigre, chinois » (Mistral t. 1) dĂ©rivĂ© du prov. bigarra, de mĂŞme origine. que bigarrer*; le subst. m. fr. bigarrat est empruntĂ© au prov. bigarrat, part. passĂ© du verbe bigarra. (TLF)

Une carte gĂ©o-linguistique  de l’Europe des diffĂ©rents types lexicaux, publiĂ© dans Reddit par Bezbojnicul.

cliquez sur la carte pour l’agrandir

Ce sont les Perses qui ont fait connaĂ®tre la naranga aux Arabes. Au 11e siècle elle est cultivĂ©e en Sicile et de lĂ  elle s’est rĂ©pandue autour du bassin mĂ©diterranĂ©en. Dans le Nord de l’Italie, comme dans la pĂ©ninsule ibĂ©rique et en grec on trouve les formesoĂą l’initiale n- a Ă©tĂ© conservĂ©e : espagnol naranja, catalan naronja. Elle se retrouve en hongrois, narancs, qui l’a empruntĂ© au persan en passant par le turc.
En Sicile una narancia est devenue una aranciu avec des hĂ©sitations entre le masculin et le fĂ©minin arancia, arancio. Les formes galloromanes viennent donc du Sud de l’Italie. Le fĂ©minin y domine parce que en franàçais les noms des fruits sont fĂ©minins en gĂ©nĂ©ral. Je pense que la diffĂ©rence entre le provençal arange et le languedocien  irange s’explique par une diffĂ©rence d’origine d’importation. Cela reste Ă  prouver par une recherche dans les dialectes siciliens. Il est très curieux que la forme provençale arange, aranje se retrouve en moyen nĂ©erlandais et dans les parlers de l’ouest des Flandres (L. De Bo, Westvlaamsch Idioticon, p.1308-9).

Quand les Portugais ont ramenĂ© l’orange douce de Chine au 16e siècle, le nom de l’orange amère est tout naturellement passĂ©e Ă  l’orange douce.
En nĂ©erlandais moderne l’orange douce s’appelle sinaasappel « pomme de Chine » , Apfelsine en allemand.

 

Willem Alexander, Prince d'Orange

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Orange. La forme avec o- initial a conquis le monde. En gĂ©nĂ©ral on dit que le nom orange n’a rien Ă  voir avec la ville d’Orange. Pourtant la seule explication et la plus probable est que le o- vient d’une confusion avec le nom de la ville d’Orange. Comment? Quand le fruit apparaĂ®t dans le Nord de la France autour de 1200, il est appelĂ© pume orenge, pomme d’orenge par ex. dans le Cantique des cantiques ; orenge tout seul n’apparaĂ®t que vers 1400. Pomme d’orange est un emprunt – traduction de l’italien melarancia « orange ». Le nom pomme d’orange a suivi le commerce du fruit vers le Nord de l’Europe : allemand Pomeranze, suisse-allemand bumeranz, nĂ©erlandais pomerans orange amère ou aigre; suĂ©dois pomerans et traduit en breton avalloanjez. Le o- viendrait d’une interprĂ©tation de pomme d’orange, comme pomme (de la ville) d’Orange, puisque les oranges venaient du Midi.
Pour une histoire analogue, voir l’article sur le serp volant.

Au Pays Bas oĂą règne la Maison d’Orange, le mot oranje n’a Ă©tĂ© gardĂ© que pour la couleur, qui est devenue le symbole national.  Le nom de Prince d’Orange vient de la PrincipautĂ© d’Orange. Charlesmagne qui a nommĂ© Guilhem (le Guilhem qui a fondĂ© plus tard l’abbaye de Guilhem-le-DĂ©sert), Prince d’Orange en rĂ©compense des services rendus. Ses descendants ont gardĂ© ce titre parce que le Prince d’Orange Ă©tait un Prince Ă©lecteur, l’Ă©gal d’un roi.

Les Orangistes ont choisi leur nom en honneur du roi Guillaume d’Orange

Leave a Reply