cat-right

Clap, clapàs

Clap « pierre » s.m. clapa « éclat de pierre » s.f., clapàs « tas de pierres ». Ces mots  font partie d’une famille  dont la racine pré-romane klappa est répandue dans le Sud de la France,  le Nord de l’Italie et en Catalogne.  Clapa désigne en général  « une pierre plate».

Le dérivé clapás (+ -aciu) est provençal et languedocien,  clapier est plus répandu en provençal.  En ancien provençal un clapier est « l’ensemble des trous où les lapins se retirent; garenne à lapins », prêté au français au XIVe –XVe siècle. Autres dérivés : languedocien aclapá « couvrir de pierraille », Mende clapisino « terre rocailleuse », occitan aclapo-mort « fossoyeur ».

Un clapas de la Couvertoirade

Labbé de Sauvages donne aussi le mot clap « pierre » et les proverbes: Las peiros van as clapas « le bien cherche le bien, la balle va au joueur » et Aco’s pourta las peiros as clapas « c’est porter de l’eau à la mer » .

Un lecteur me signale que le nom traditionnel  de Montpellierl est masculin : lo Clapás (= le tas de pierres) et non las Clapas (= les pierres) ». Lo clapàs est un dérivé, tandis que las clapas c’est le pluriel.
Clap
est un « auge des porcs » dans les Alpes Maritimes (Thesoc).

En ancien occitan a existé  aclapar v. tr. dir. « couvrir de pierres, ensevelir »  Et an ben conegut vivatz / Que laintz ac home cassat, / Que las peyras an aclapat. Source: Dictionnaire de l’ancien Occitan. (lien direct). Ce sens est conservé dans  aclapo-mort « fossoyeur ».  En français régional aclaper « ensevelir » est utilisé dans la pétanque. Voir René Domergue.

Il n’est pas toujours facile de distinguer la famille de mots clap « pierre » avec le famille de l’onomatopée klapp « coup »,  comme par exemple claparda « sonnaille »
Share

Comments are closed.