cat-right

Cusa ‘grotte’

CUSA (nf) : (Cantal) caverne, grotte ; pauvre maison ( Alibert). CUSÒL (Auvergne, Cantal, Rouergue, Tarn) : petite grotte => Toponymes Cuse, Cuset, Cusol (Pégorier, Morlet : + nom de famille). Syn. de cauna.

Pierre Gastal, auteur de¬†Nos racines celtiques, du gaulois au fran√ßais,¬† m’a fourni l’√©tymologie¬† et une riche documentation¬† de¬†cusa , cus√≤l,¬†class√© par le FEW dans les mots d’origine inconnue. Je lui ai pos√© la question:

Bonjour,Les attestations de¬† cusol, cusou¬† « cabane, pauvre maison » etc. se trouvent¬† dans le volume 23 Incognita¬† du FEW. XXIII,2b √† Carlot etc.¬†¬† A Cahors cuzoul « grotte ou cachette naturelle o√Ļ se cachaient les ermites reclus » FEW XXI,373a

Il m’ a r√©pondu :
Cher Monsieur,
Retombant sur votre r√©ponse, d√©j√† quelque peu ancienne, je peux vous indiquer que j’ai trouv√© quelques informations sur l’occitan cusa => toponymes cuse/couse/couze.
Ci-dessous un article tir√© cette fois d’un fichier de noms de lieux.Bon dimanche, amicalement.
P. Gastal

COUSE/COUZE/CUSE (nf, de l’occ.) : endroit caché, secret => caverne, grotte => (occ.) pauvre maison.

De l‚Äôoccitan cusa => cus√≤l, d‚Äôune rac. celtique voire pr√©-celt. signifiant ¬ę¬†cach√©, retir√©, secret¬†¬Ľ, cf. anc. fr. cuter (cacher), bret. kuzh, v.bret. cud (cach√©, adj.¬†; cache, n.), gallois cudd (id.).

* Communes¬†: Couze-et-Saint-Front/Dord. (grotte orn√©e de La Cavaille), Lissac-sur-Couze/Cor. (grotte du Moulin de Laguenay), Cousance/Jura, Cousances-les-Forges/Meuse, Cuse-et-Adrisans/Dbs (grottes d‚Äôo√Ļ sort le Gondenans), Cusey/HM., Cusy/HSav.-Yon., Cuzy/S&L. Cuise-la-Motte/Oise¬†?

* Lieux-dits aussi dans le Massif Central : Cuse, Cuze (grotte du Cuze à Charmensac/Cant.), Cuset/Av., Cusol… ou ailleurs : Cousancelles/Meuse (com. Cousances-les-Forges).

* Cours d’eau : Cette racine convient évidemment à des rivières sortant d’une caverne ou bordées de grottes. La Couze/Cor. près de la grotte de Noailles, La Couze/Cor.-Dord.-HV, 3 autres riv. La Couze-d’Ardes/PdD (qui a pour affl. Le Ruisseau de Cuzol). La Cuse/Dbs, source du Cusancin dans une grotte ; La Cuse/Dord., affl. Dordogne (rivus de Cusa 1495). ; Le Cusancin/Dbs,  La Cozance/Ain, La Cozanne/CdO (Vauchignon) qui sort d’une grotte dans le Cirque du Bout du monde ; Le Cuzoullet/Lot, affl. Lot.

Au regard de si nombreuses occurrences, NR et NL, la traduction vague ¬ę rivi√®re de montagne, torrent¬†¬Ľ est peu cr√©dible.

Classé dans les Incognita par FEW. Ce classement et le suff. -incos du Cusancin, NR, suggèrent une origine ligure.

Rapport avec Cusset/Allier, com. (aussi quartier de Villeurbanne + Cussey/Dbs, 2 com., et Cussey/CdO + Cussay/I&L…) ?

Cf. breton kuzh (caché, secret).

Cuscar, un lien entre l'Occitanie et les Flan...

Cuscar « parer, former, arranger, mettre en ordre; soigner un malade, un enfant, les servir, avoir soin de les v√™tir, de les couvrir, les remuer, les faire manger,&c »¬† et descuscar « d√©figurer, meurtrir, balafrer »(Sauvages, S1),¬†¬† viennent d’un mot germanique¬† kuski¬† « pur, vertueux, chaste » 1¬† qui¬† a abouti √†¬† keusch en allemand,¬† kuis¬† en n√©erlandais « chaste ».

La premi√®re attestation vient du Gascon¬† Marcabru ( 1110-1150): cusc¬† « pur, vertueux ».

Les attestations du verbe¬† cuscar¬† et de son contraire¬† descuscar ne sont pas tr√®s fr√©quentes. Mais au XVIIIe si√®cle ils devaient √™tre bien vivants en languedocien, parce que l’abb√© de Sauvages compl√®te sa d√©finition entre la premi√®re et seconde √©dition de son dictionnaire.

Ce qui m’a frapp√© est le fait que l’√©volution s√©mantique qui s’est produite en occitan¬† a eu lieu √©galement en¬† flamand o√Ļ a √©t√© cr√©√© le verbe¬† kuisen ¬† avec le sens¬† « nettoyer, rendre propre », un emploi qui fait toujours sourire les N√©erlandais. ¬† Le fondateur de la lexicologie n√©erlandaise, le Flamand¬† Kiliaan donne l’exemple¬†¬† kuyschen de boomen « tailler les arbres », un sens qui a peut-√™tre exist√© en occitan; en tout cas ¬†l’abb√© de Sauvages conna√ģt¬† son¬† contraire :¬† descuscar¬†¬†« d√©parer un arbre en cassant les branches » (S2) .

descuscado______________________________________

Notes
  1. Il n’est pas impossible que kuski¬† a √©t√© emprunt√© au latin conscius¬† « conscient » dont¬† le sens s’est d√©velopp√© en « conscient¬† de ce qui est convenable » > « chaste, vertueux ».
Page 15 sur 15« Premi√®re page‚Ķ1112131415