Cuscar, un lien entre l'Occitanie et les Flan...

Cuscar « parer, former, arranger, mettre en ordre; soigner un malade, un enfant, les servir, avoir soin de les v√™tir, de les couvrir, les remuer, les faire manger,&c »¬† et descuscar « d√©figurer, meurtrir, balafrer »(Sauvages, S1),¬†¬† viennent d’un mot germanique¬† kuski¬† « pur, vertueux, chaste » 1¬† qui¬† a abouti √†¬† keusch en allemand,¬† kuis¬† en n√©erlandais « chaste ».

La premi√®re attestation vient du Gascon¬† Marcabru ( 1110-1150): cusc¬† « pur, vertueux ».

Les attestations du verbe¬† cuscar¬† et de son contraire¬† descuscar ne sont pas tr√®s fr√©quentes. Mais au XVIIIe si√®cle ils devaient √™tre bien vivants en languedocien, parce que l’abb√© de Sauvages compl√®te sa d√©finition entre la premi√®re et seconde √©dition de son dictionnaire.

Ce qui m’a frapp√© est le fait que l’√©volution s√©mantique qui s’est produite en occitan¬† a eu lieu √©galement en¬† flamand o√Ļ a √©t√© cr√©√© le verbe¬† kuisen ¬† avec le sens¬† « nettoyer, rendre propre », un emploi qui fait toujours sourire les N√©erlandais. ¬† Le fondateur de la lexicologie n√©erlandaise, le Flamand¬† Kiliaan donne l’exemple¬†¬† kuyschen de boomen « tailler les arbres », un sens qui a peut-√™tre exist√© en occitan; en tout cas ¬†l’abb√© de Sauvages conna√ģt¬† son¬† contraire :¬† descuscar¬†¬†« d√©parer un arbre en cassant les branches » (S2) .

descuscado______________________________________

Notes
  1. Il n’est pas impossible que kuski¬† a √©t√© emprunt√© au latin conscius¬† « conscient » dont¬† le sens s’est d√©velopp√© en « conscient¬† de ce qui est convenable » > « chaste, vertueux ».