cat-right

arganel ‘gros anneau en fer’

auFlorian Vernet a eu raison de suivre le TLF en classant  arganeau dans la liste des mots français empruntĂ©s Ă  l’occitan;

Arganeau, subst. masc. Arganùl {arganùu}argan”l argan”w]
Gros anneau de fer placĂ© Ă  l’extrĂ©mitĂ© de la verge d’une ancre pour y Ă©talinguer un cĂąble, ou scellĂ© dans le mur d’un quai, et qui sert Ă  amarrer les bateaux. Le mĂȘme terme existe en espagnol :
arganel.
en suivant le CNRTL qui Ă©crit :

Empr. prob. par l’intermĂ©diaire du prov. arganĂšu ourganĂšu « organeau, puis anneau de fer auquel on passe un cĂąble » (seulement ds Mistral) issu d’une forme diminutive (-ĕllu-)d’un b. lat. *arganum, lat. class. organum « instrument, outil », empr. au gr. Îż ́ ρ Îł α Îœ Îż Îœ « id. » Le changement de voyelle initiale remonte prob. au plur. gr. τ α ̀ Îż ́ ρ Îł α Îœ α prononcĂ© τ α ́ ρ Îł α Îœ α compris comme τ’α ́ ρ Îł α Îœ α. L’Ă©volution de sens « outil » > « anneau » est vraisemblable. L’explication du passage de org- à *arg- sous l’infl. d’un lat. mĂ©diĂ©v. argata (attestĂ© au sens de annulus en 1349, Du Cange) qui reprĂ©senterait le gr. Δ ̓ ρ Îł α ́ τ η ς « travailleur » (attestĂ© au sens de « levier de serrage d’une vis », Biton [3es. av. J.-C.] Math., 110eds Bailly) paraĂźt peu solide. L’hyp. de l’empr. d’arganeau au cat. arganell issu d’un croisement entre le cat. anell « anneau » et argolla « anneau de fer » (art; .), Vidos 1939, p. 209 fait difficultĂ© car le cat. arganell ne paraĂźt pas prĂ©senter le sens de « anneau » (Alc.-Moll.). L’hyp. d’aprĂšs laquelle le fr. arganeau serait une forme mĂ©tathĂ©tique pour *orengueaudiminutif de *orenc (pour orin xves. « cordage qui attache une bouĂ©e Ă  une ancre »), Barb. Misc. 2, 1925-28, p. 123, ne prĂ©sente aucune base solide.

en traduisant le FEW VII, p.411. Étymologie est le mot latin : organum  FEW 7,409  411

Explication du FEW

arganeau FEW7p41  et plus loin :

Explication du FEW

avec cette différence que le  CNRT approfondit la note du FEW sur Barb.  comme complÚtement à cÎté de la plaque.  On sait que les lexicologues sont des copieurs/colleurs, tous sans exceptions; moi le premier.  Ils restent humains.

la raison de cet article est le complément d(information que nous fournit le travail inestimable le  Glossaire nautique du

du Commandant Noël Fourquin et de Philippe Rigaud:

De la Nave au Pointu

 

La premiĂšre attestation deans le FEW et CNRT est le  moyen français de  1382. Dans le Glossaire nautique c’est bien plus tĂŽt : provençal . 1301 !   Vous savez que les Ă©tymologistes attachent beaicoup d’importance aux datations.

Glossaire nautique.
Arganel, arganellus, arganeau s.m. (lat. organum). Formes: arganel, arganot, arganeaul, organel. Sorte de bossoir basculant utilisĂ© sur les galĂšres et les chaloupes annexes de plus grands navires pour dĂ©raper l’ancre. 1301: « Item, arganellos barcharum de parescalmo veteres sex. » A.D. BdR. B 1936 f°114. 1477: « Item,… l’argil a proa cum duobus arganells.. » A.D. BdR. 351 E 451 f°42v°. 1510: « Per un arguinel per l’esquifo et lo bronse tot gr. VIII » A.C. Marseille HH 509 Bul. 106. 1512: « ung arganel… l’arganel de l’esquif… » A.D. BdR. B 1487 f°63v°. 1571: « Plus fault deux arganeaulx dedans lesquels se mettent les poulies pour mettre les fers dedans la gallaire. Lesdits arganeaulx se mettent Ă  proue et sont de chesne ou de noyer servant pour serper ou lever les ancres. » B.N.F. Ms. fr. 3174 f°24v°.

 

 

.

Poster un commentaire