cat-right

taiolo, tayollo ‘ceinture’

Taiolo,  « ceinture ». Raymond Jourdan de Montagnac écrit tayollo : « Longue ceinture de flanelle » ; « De couleur bleue, beige ou rouge que les anciens portaient pour se protéger les reins ». Je l’ai rerouvé dans le Trésor de Mistral:

tayolloMistral

Le FEW y voit un dérivé de  l’ancien francique *thwahlja « essuie-mains, serviette », qui a abouti en ancien provençal à toalha « linge qui couvre l’autel; nappe ».  Cette forme toalha, toualha a été transformée  en taiolo sous l’influence du mot taille  au sens « niveau de la ceinture ». FEW XVII,409b  Var taiolo « ceinure »Â  + note 9 : wohl nach taille umgebildet.

L’histoire de cette famille de mots, attestée dansle Nord de la Gaule depuis le VIIIe siècle, est intéressante parce qu’il s’agit d’un mot et d’objet culturel qui est venu du Nord pour se répandre rapidement à partir du XIe siècle, vers le Midi et l’Italie et la peninsule ibérique. Pour en savoir plus, il faut

Ancien français toaille, touaille « morceau de tissu’  est passé à l’anglais towel ‘serviette.

Une famille de mots internationale, dont on trouve des membres jusqu’en Indonésie : pel « torchon », Papiamento dueila.

Poster un commentaire