cat-right

sarcir ‘repriser’

Sarcir « repriser » vient du latin sarcÄ«re « réparer ».  Dans la Creuse on utilise un dérivé sarcilhar et dans la Haute-Loire un autre : sarcinar.  Le Thesoc donne beaucoup de verbes, comme par exemple petassar, dérivé de petas,  ce qui donne l’impression que les interrogés ne connaissent plus le »vrai » mot occitan. Une aiguille à repriser s’appelle sarcidèlo, ou comme à St-Jean du Gard agulha sarcidoira.  Pour plus d’attestations et de significations voir FEW XI,222

Dans  les Alpes Maritimes et à Nice est attesté le verbe ensarci « ourler, repriser ».  Le  composé resarcir est très répandu dans les parlers du domaine d’oïl mais peu connu dans le domaine occitan.

En ancien français a été créé l’adjectif sarti « fait de plusieurs pièces de métal attachées solidement l’une à l’autre » et le verbe  sartir, sertir  qui au XVIIe siècle a pris le sens « enchâsser une pierre dans un châton dont on rabat le bord autour de la pierre ».  Là il ne s’agit plus de raccomodage.

sertisseur

 

 

Poster un commentaire