cat-right

Rese ‘tique’

Rese « tique, ixode (chien et boeuf) d’après Alibert,  synonymes pat, fedon, legast. » L’Ă©tymologie est le latin rÄ­cÄ­nus « une grosse tique » d’après mon dictionnaire latin. En occitan les attestations sont rares et viennent principalement des dĂ©partements du Gard, de l’Aveyron et de la Lozère.  Voir le Thesoc : tique rese [reze] AVEYRON, GARD, HERAULT, LOZERE, TARN.

Pourtant en dehors du galloroman le nom a survécu en Sardaigne, en catalan de Mallorca, en espagnol et même en albanais.

L’abbĂ© de Sauvages le connaĂ®t bien. Il Ă©crit:

 » RĂŞzĂ«, le Riccin, la tique, & selon l’AcadĂ©mie la tic insecte du genre des acarus qui s’attache aux chiens & Ă  d’autres quadrupèdes, il est de la grosseur d’un pois, on distingue peu la tĂŞte & les pattes de du reste du corps qui a la forme d’une boulette. Il s »attache si bien Ă  la peau des animaux qu’on ne le tire qu’avec peine: de lĂ  le Proverbe ; — ten coum’un rĂŞsĂ«; il tient comme la teigne.

Ixodes_ricinus_08   ou celui-ci?  Rhipicephalus_sanguineus

Images Wikipedia

Et il ajoute:

Le Ricin ou le Pignon d’Inde est la semence d’une plante de mĂŞme nom qui ressemble un peu Ă  la tique des chiens & qui est fort joliment bariolĂ©e.

Ricinus_communis_-_Köhler–s_Medizinal-Pflanzen-257  http://fr.wikipedia.org/wiki/Ricin_commun  Ricinus_communis Seeds

Images de la plante Wikipedia

Latin rÄ­cÄ­nus est aussi le nom de la plante  ricin,  attestĂ©e chez Pline, qui a d’ailleurs donnĂ© le mĂŞme nom Ă  « une sorte de mĂ»re qui n’est pas encore arrivĂ©e Ă  toute sa croissance ».  En français la première attestation de ricin « Grande plante originaire de l’Afrique tropicale (famille des EuphorbiacĂ©es) » (CNRTL) date de 1548 et vient des mĂ©decins/botanistes de l’Ă©poque.  

L’abbĂ© de Sauvages ou son frère François, se trompe donc en appelant le ricin le Pignon d’Inde, mais il sait que ces graines, dont on fait  l’huile de ricin, viennent de loin. C’est une autre plante de la mĂŞme famille.

 

Tique En ce qui concerne le mot tique le CNRTL mentionne que la  première attestation dans le dictionnaire de l’AcadĂ©mie date de 1798. Or, le dictionnaire de l’abbĂ© de Sauvages date de 1756.  Il a donc utilisĂ© la 3e Ă©dition de 1740 ou antĂ©rieure.   Le FEW XVII, 329 ne mentionne pas non plus la graphie tic. A trouver. 

Le FEW mentionne que le mot tique a eu aussi le sens de « fruit du ricin »,  dans des dictionnaires du français de 1635 Ă  1675.  Curieux. Probablement un sens fantĂ´me.

 

 

 

 

Poster un commentaire