cat-right

Malhol 'plant, bouture'

Malhol ’bouture, jeune plant de vigne’.  Etymologie latin malleolus « petit marteau; crossette de la vigne ». Aoc. XIIe siècle.   Malholl  a pris dans la mĂŞme pĂ©riode le sens de « vigne nouvellement plantĂ©e »,  sens que malleolus avait pris dĂ©jĂ  au IXe siècle en latin mĂ©diĂ©val et que nous retrouvons en catalan mollol  et en espagnol  majuelo.

L’image ( jeune plant = petit marteau  ou maillet) qui est derrière cette Ă©volution sĂ©mantique est d’origine latine!

L’abbĂ© de Sauvages (S1) Ă©crit:

MaliĂ´ou , ou avantin « jeune plan  de vigne », il y en a de deux sortes les crossettes1e et les barbues2, appellĂ©es  sautelles dans quelques provinces; il n’y a que la barbue qui est du chevelu et qui, Ă  cause de cela, reprend plus aisĂ©ment. L’  avantin  est toujours un sarment de vigne qu’on plante dans des tranchĂ©es pour avoir des seps.

des barbues

 Mistral connait un dĂ©rivé  malholo s.f. « jeune plante de vigne » pour le languedocien, qui a vĂ©cu , mais pas longtemps, en français de 1800 Ă  ?

L‘ALF atteste le dĂ©rivĂ© mayola  « pampre » dans les Alpes-Maritimes avec le verbe  esmayolĂ  « Ă©pamprer ».

FEW 6,115’b

______________________________________

 

 

Notes
  1. Branche, taillĂ©e en forme de crosse, composĂ©e d’un jeune rameau et d’une pousse de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente, et qui sert Ă  faire des boutures
  2. marcotte racinée

Comments are closed.