cat-right

Loubar "scier un arbre"

Louba, loubar « scier un arbre de travers; carder la laine avec la machine appel√©e loup » (Mistral). Le Thesoc atteste le verbe louba (lopa¬† dans la graphie dite classique), avec la sens « scier au passe-partout’ dans les d√©partement de l’Ard√®che, du Gard et de l’H√©rault. L’origine du verbe est le substantif f√©minin ¬† loubo¬†¬† « grande scie √† dents de loup » (Mistral),¬† sens¬† attest√© de Barcelonnette jusqu’au Cantal d »apr√®s les donn√©es du FEW. Loubo¬† vient du latin lupa « louve » f√©minin de lupus « loup »; le verbe a √©t√© form√© √† partir du substantif.

3 loubes

Peut-√™tre¬† que lupus¬† qui avait d√©j√† chez les Romains le sens « petite scie » (Gafiot)¬† s’est maintenu depuis la romanisation du sud de la Gaule.

G√©rard Jourdan de Montagnac (34) m’√©crit :

Bonjour Robert,
je me souviens d’avoir utilis√©, avec mon p√®re, cette grande scie que nous appelions la « louba« , avec un mancheron √† chaque extr√©mit√© et que nous avions dans le magasin pour scier des branches et parfois des souches d’olivier ( tr√®s dures et r√©calcitrantes ) ou d’amandiers¬†¬†¬†¬†¬†¬† ( plus faciles).
Il y avait une chanson qui rythmait les allers-retours de la scie dont je ne me souviens que des premières paroles :
« reso1, reso Jan Vidal, mounto la reso un pau mai naut… »
Cordialement

Mistral donne deux autres variantes dans son Trésor :

Ensuite G√©rard Jourdan l’a retrouv√©e dans le Le catalogue de la chanson folklorique fran√ßaise, Volume¬†5¬†Par Conrad Laforte. avec plusieurs variantes.¬† Il a continu√© ses recherches qui ont abouti √† la citation suivante;

Dans les Cévennes par exemple (Pelen 1980):

« Tira la ressa. ‚Äď l’enfant est pos√© √† califourchon sur les genoux et balanc√© d’avant en arri√®re, en sorte d’imitation du travail des scieurs de long auquel fait allusion le texte [‚Ķ]:

Tira la ressa Jan Vidau
Tira la tus que siàs pus naut
La trempa es bona lo vin es melhor
Tira la tus mon companhon!

(Tire la scie Jean Vidal / Tire-la toi qui est plus haut.
La piquette est bonne le vin est meilleur / Tire-la toi mon compagnon)

Le sens « carder la laine » par contre doit √™tre r√©cent parce que le loup « machine √† carder » n’a √©t√© invent√©e qu’au XVIIIe si√®cle.

loup à carder

 

D’apr√®s ma voisine loube¬† est aussi le nom de la « limace » √† Cannes.¬† Je ne l’ai retrouv√© nulle part. Loube¬† « scie √† grandes dents » existe aussi en fran√ßais r√©gional √† Champsaur.

Loup est aussi le nom du « bar » dans le Midi (TLF)

Le mot basque lupu « araign√©e; chenille » a √©t√© emprunt√© au latin.

 

Notes
  1. du latin re+secare.

Comments are closed.