cat-right

Cauna, caouno "creux, grotte"

Cauna,  caouno, caunha, adj. et s.f.  « creux, cavitĂ©, grotte » vient de *cavo, cavonis « creux » transformĂ© dans le Midi  en *cava et  dĂ©rivĂ© de cavus « creux » > cau en occitan ancien et moderne (Voir Thesoc s.v. creux).  Les formes avec un -ñ- Ă©crit  -nh-  sont limitĂ©es au Sud-ouest (Ariège, PyrĂ©nĂ©es-Orientales, gaunio  dans l’Aveyron).

Un visiteur qui m’avait demandĂ© cette Ă©tymologie, m’a fournit le complĂ©ment que voici:

 Chez nous, en basse Ariège nous avions (et avons toujours) le verbe caunhar, qui consistait Ă  pĂŞcher Ă  la main (formellement interdit !) dans les caunhas c’est Ă  dire dans des trous d’eau, sous les racines des arbres oĂą le poisson se rĂ©fugie.

caunhar

Autres dérivés:

Cauni « trĂ©passĂ© » ;s’escaounar « s’infiltrer »;   Ă  Barcelonnette;  s’encaounar « s’abriter »;  encaunar « cacher » Ă  Marseille.

Le toponyme Caunas , hameau de Lunas (HĂ©rault) est attestĂ© depuis 794. Dans le Dictionnaire topographique de l’HĂ©rault se trouvent d’autres dĂ©rivĂ©s comme Caunette, Caunelles.

Cau, cava « creux » du latin cavus, cava    ne semble pas très vivant d’après les donnĂ©es du Thesoc s.v. creux.

Comments are closed.