cat-right

Gram, agram "chiendent"

Gram, agram, grame « chiendent » vient du latin gramen1.  Dans le Gard et la Vaucluse nous trouvons le dĂ©rivĂ© gramenas  (cf. le Thesoc) .

Le nom garan, garame, garamp  a pris le sens « corde, ficelle »Â  Ă  l’est du RhĂ´ne, probablement parce que les racines du chiendent ressemblent Ă  des cordes. La mĂŞme formation se retrouve en suisse-allemand  schnurgras  littĂ©ralement « herbe Ă  corde ». A Barcelonnette  on se servait d’une corde pour châtrer des animaux  gramar.

La première attestation en ancien occitan date du XIVe siècle.  Solerius  Ă©crit en 1549  que les Dauphinois, les Provençaux et les Gascons ont gardĂ© le noms latin et que les Gaulois l’appellent « dent Ă  chien » :Gramo  et gramenas  se trouvent aussi comme toponymes. Gran, gro   « terre inculte » dans le Quiberon. Voir PĂ©gorier.

Alibert considère  grambòt « dĂ©tritus vĂ©gĂ©taux que le mer rejette » et « court-bouton en forme de coin » comme des dĂ©rivĂ©s de gramp.  Surtout le second sens est difficile Ă  expliquer.

 

 

Notes
  1. La rĂ©partition gĂ©ographique, Italie, Catalogne, Espagne, Portugal,  Corse, et le domaine occitan, permet de supposer que le sens « chiendent » a dĂ©jĂ  existĂ© en latin

Comments are closed.