cat-right

Sanguio 'vase pour traire'

Sanguio « seau, vase pour traire » est un mot plutĂ´t gascon, qui se retrouve dans les parlers aragonais  et en basque  šantša « petit vase pour traire ». L’origine remonte Ă  la  nuit des temps. C’est G. Rohlfs qui a proposĂ© une racine prĂ©-indo-europĂ©enne *sandika.1

Mistral mentionne les deux formes   sanguio  pour les Pyrénées  et sancho pour le Bearn.

En franco-provençal la sanguio est appelé seille. Cette photo vient de la  base de données lexicographiques panfrançophone  Une découverte importante pour  moi.  Allez y faire un tour et regarder les résultats pour le mot  seille.

La Base de donnĂ©es lexicographiques panfrancophone (BDLP) est un projet d’envergure internationale qui s’inscrit dans l’entreprise du TrĂ©sor des vocabulaires français, lancĂ©e par le professeur Bernard Quemada dans les annĂ©es 1980. La BDLP est actuellement en voie de rĂ©alisation pour les pays et rĂ©gions figurant ci-dessus, mais d’autres Ă©quipes se prĂ©parent Ă  s’y associer. L’objectif est de constituer et de regrouper des bases reprĂ©sentatives du français de chacun des pays et de chacune des rĂ©gions de la francophonie.

Notes
  1. Pour tout savoir sur les noms des seaux, vases, cruches dans les langues romanes, suivez ce lien vers l’Ă©tude  de Walter Hebelsen de 1921

Comments are closed.