cat-right

Drouya "bardane"

Drouya « bardane, herbe aux teigneux, oreille¬†de¬†g√©ant ».¬† Rolland FloreVII, 131 a relev√© une attestation occitane:

(E.Edmont est l’enqu√™teur de l’Atlas linguistique de la France ALF).

Pour des images de la bardane voir l’article lampourde.

Etymologie : le FEW propose avec beaucoup d’h√©sitation:¬† gaulois dravoca¬†¬† « ray-grass; ivraie »,¬† qu’on retrouve en¬† breton draok. Dravoca¬† est attest√©¬† dans un Glossaire latin du Xe si√®cle1.¬† Il est peut-√™tre √† l’origine de¬† dravi√®re (TLF) et drag√©e « m√©lange de diverses graines »(TLF). Il n’y a que quelques rares attestations¬† en¬† occitan, dans les Alpes-Maritimes drouya,¬† et la Dr√īme draouvyo (ALF112) , d’autres en franco-proven√ßal, Rolland Flore VII, 137..

Voir √† propos de l’√©tymon dravoca¬†¬† probablement d’origine celtique, l’article¬† de Joachim Grezega,¬† Romanica Gallica Cisalpina. Studien zu den oberitalienische-r√§toromanische Keltizismen.¬† Zeitschrift Beiheft Band 311. T√ľbingen, 2001, p.162 dravoca < drabuka gall.?¬† qui n’ajoute rien √† l’article du FEW;¬†¬† dans le Glossaire des Patois de la Suisse Romande il y a l’article dravase.

___________________________________

Notes
  1. dravière se rattache prob. au b. lat. dravoca (xes. CGL t. 3, 592, 30), mot gaulois Pokorny, p. 209

Poster un commentaire