cat-right

Clausado "enceinte"

Clausado « enceinte » est dĂ©rivĂ© du latin clausus le participe passĂ© du verbe claudere  « fermer ». Dans de nombreux cas cette forme verbale a Ă©tĂ© substantivĂ©,  comme dans  clau « enclos, jardin ».  Clausado  est un terme de droit ancien comme il ressort du dictionnaire de l’abbĂ© Sauvages (S2):

L’abrĂ©viation  v.l.  signifie « vieux langage ». En effet O. de Labrusse  le mentionne dans sa dĂ©finition des 3 types de Compoix ou  coupĂ©s:

Compoix à clausades : « il n’est plus tenu compte de la nature des cultures mais de la proximité de la parcelle cultivée par rapport au village. Le terroir est divisé en zones d’allivrement plus ou moins nombreuses, nommées , selon les régions, cercle, circuit, clauzade, vaute, termine ». C’est la zone la plus rapprochée du village qui est la plus imposée, l’allivrement décroît avec l’éloignement du village ». Exemple de compoix (1597 et 1652) à 3 clausades, celui de Langlade (30) en Vaunage :

Compoix Clausade par Barry J.P.1955

Sur cette carte on note également, que les zones d’allivrement, les clausades, prennent en compte la diversité, les différences de terroir (et pas seulement la distance au village). La clausade 1 est en plaine, la clausade 3  recouvre les reliefs (garrigues) (O. de Labrusse).

Le vocabulaire a changĂ©, mais les principes sont restĂ©s! Vous retrouverez  les coumpĂ©s  et  clausades  dans votre feuille d’impĂ´ts fonciers, qui distingue fonds bâtis et fonds non-bâtis. Cherchez par exemple les dĂ©finitions du mot allivrement.

 

Poster un commentaire