cat-right

Enfalenar "empester; suffoquer; perdre haleine"

Enfalenar « empester; suffoquer » est composĂ© de en  et alenar « prendre haleine, respirer ». L’Ă©tymologie de alenar  est le latin anhēlare « respirer difficilement, Ă©mettre des vapeurs, exhaler » qui a subi tardivement, IXe-Xe s., une mĂ©tathĂšse du -n- et du -l-  pour devenir alenare. 

L’article anhēlare du FEW Ă©tant en français, je  ne peux mieux faire que de le citer:

…les formes occitanes manifestent un croisement avec les reprĂ©sentants d’ *affanare dans le sens « peiner, se fatiguer; etc. »; la contamination a pu se produire avant la mĂ©tathĂšse  anhelare > alenare (a), ou aprĂšs (b); dans les deux cas, on note une sĂ©rie de prĂ©fixations (IN-, EX, Ø. Un rapport est possible avec la famille de centre affanné  « Ă©ssoufflĂ© »…

Les formes du groupe a) mentionnĂ©es par le FEW, ne se trouvent que dans le dictionnaire de l’abbĂ© de Sauvages (S2):  esfanĂ©lĂ  « infecter, empuantir » et esfanĂ©lat « essoufflĂ©, hors d’haleine ».

Le groupe b) , le type afalenĂ , se trouve principalement en languedocien, de l’Aveyron jusqu’Ă  Toulouse : enfalenĂ  « puer, exhaler de mauvaises odeurs ».  ComposĂ© avec ex-  est  esfolenà  « essouffler, mettre hors d’haleine » dans l’Aveyron, esfarenat « essoufflĂ© » en LozĂšre, esfarena Ă  St-Afrique.

esfaléna

esfalenat

Un autre dĂ©rivĂ© de  anhēlare  avec le prĂ©fixe dĂ©s-, qui a abouti Ă  desalenĂ  « (faire) perdre haleine »Â  se trouve surtout dans le Sud-ouest, gascon, limousin.

 

 

Poster un commentaire