cat-right

Turro, turras "motte de terre"

Turro, turras « motte de terre ».¬† Dans quelques endroits c’est aussi la « souche d’un arbrisseau ». Alibert distingue la turra « motte » et turras « grande motte ».

turras "grosses mottes de terreé

de vrais turras

Raymond Jourdan de Montagnac, viticulteur, écrit:

Apr√®s avoir bris√© les mottes « turras« , on passe la herse « rascle » et derri√®re une planche pour niveler le sol pour pouvoir tracer le rayonnage….

Le mot turra, turro¬† est tellement ancien que les √©tymologistes ne sont pas d’accord sur son origine. Meyer-L√ľbke a¬† propos√© une racine *turra « √©minence, talus » ,¬† d’origine gauloise, qu’on retrouve dans d’autres langues celtiques comme le cymrique1 twrr « tas », l’irlandais torrain¬† « j’entasse » et le breton tur « taupin√©e ».

Paul Aebischer 2 propose une racine pr√©-indo-europ√©enne *taur,¬† en rapport avec le languedocien tourel¬† « monticule » et le nom de¬† la cha√ģne de montagnes turques Taurus,¬† Dans la bouche des Gaulois cette racine serait devenue *teur, *taur¬† ou *tur. Voir l’article de¬† Julio C. Suarez¬†¬† qui cite de nombreux toponymes¬† Tur√≥n¬† en Espagne. ¬† Von Wartburg (FEW XIII/2, 434b)¬† y oppose que le latin torus « toute esp√®ce d’objet qui fait saillie; √©minence »¬† convient parfaitement pour les nombreuses formes et significations qui existent dans les parlers issus du latin.

Dans beaucoup d’endroits, les mots issus de la racine *turra¬† et ceux issus de torus vivent en cohabitation.¬† La difficult√© de l’√©tymologie est surtout d’ordre phon√©tique. Le -u- , prononc√© √ľ,¬† ne provient r√©guli√®rement que d’un – Ňę -, prononc√© -ou- long, latin.¬† Nous avons donc affaire √† deux familles diff√©rentes, m√™me si les significations et les localisations sont tr√®s proches.

Turro « motte de terre » et ses d√©riv√©s¬† se trouvent¬† en languedocien et en gascon. Esturrass√†¬† « √©motter, assommer; herser ». Dans le Val d’Aran et √† Arrens (Htes-Pyr) une motte de terre s’appelle¬† turrok.

Notes
  1. la langue celtique du pays de Galles
  2. Aebischer, Paul. (1948) « Le catal√°n tur√≥ et les d√©riv√©s du mot pr√©latin *taurus ». Bullet√≠ de Dialectolog√≠a Catalana.17 Gener-mar√ß (pp. 193-216). Barcelona. que je n’ai pas pu consulter

One Response to “Turro, turras "motte de terre"”

  1. gerardj2 dit :

    Dans ses cahiers de souvenirs, mon p√®re raconte les « picoureillos » (chapardage des cerises) au cours desquelles, avec ses copains d’aventure, ils pratiquaient la « turrado » qu’il d√©finit ainsi : « Turrado : occitan, de turro = motte de terre. Action de jeter des mottes de terre dans les bagarres entre gosses, mais souvent la motte √©tait remplac√©e par des cailloux. Aussi utilis√©e, cette turrado, pour savoir s‚Äôil y avait quelqu‚Äôun pr√®s du cerisier en bombardant cet arbre de mottes de terre avant le chapardage.

Poster un commentaire